Comme vous voulez

Tous les soirs je pense à toi , Sans vraiment te voir avec moi.
Mais ce n’est qu’en te pensant à côté de moi tous les soirs ,                               Que je me dis c’est maintenant qu’il faut y croire .

Erreur

Je me suis trompé

je pensais l’aimer

mais je me trompais

ce n’était pas elle

mais pourquoi pas elle?

car tu es là

et oui, toi

encore et toujours toi

je veux te le dire, mais je ne peux pas

ces mots sont pour toi, mais tu ne le sais pas

et tu ne le sauras sûrement pas

Faut-il vraiment que tu sois toujours là?

Là,  là, encore là,  toujours là.

Allez dis-le moi,

Ces sentiments qu’ils éprouvent,  je les ressens aussi?

Hé hé cela m’arrive-t-il enfin?

A toutes ces question je n’ai qu’une réponse… toi.

Simple amour

J’étais malade de toi.
Toi qui possédais mes joies.
Comme brûlée par amour.
Tu illuminais mes jours.

Mais tu m’a délaissée, laissée tomber.
Tels les pétales d’une jolie fleur fanée.
Je t’ai attendu, jusqu’au soir venu.
Ce soir où tu m’a prise au dépourvu,
Tu avais des sentiments envers moi,
Je suis alors devenue toute joie.

Unis

Moi sans toi ça n’existe pas

Par contre

Toi et moi c’est la réalité

Nous sommes unis comme les deux doigts de la main

Je peux compter sur toi et toi sur moi.

Je veux juste poser mes lèvres sur les tiennes

Et m’enfuir avec toi.

Ma chanson parisienne

Plus rien je ne te demande

Garde tes problèmes, qu’importe encore, il va neiger, qu’importe encore, il va pleuvoir

Faut-il être un poète  pour laisser derrière soi une chanson de toujours

Car l’histoire on l’oublie, c’est un air  qu’on retient, un amour à trois temps, voilà qui est parisien

une chanson qui te dise je t’aime