Constellation

Tes Cheveux Bruns dans le Vent

Soleil Ardent de Printemps

Je t’aime , Jeune Brune

Tes Yeux couleur Neptune

Et Ton sourire est ma lagune

Illuminant Comme la Lune

Je ne suis qu’une étoile

Au beau milieu de Ta Constellation

La rose

Seul sous la pluie

Il passe chez lui

Chercher la rose

Qui lui propose

Un amour fou

Aux mille mots doux

Avec la femme

Qui a une âme

Si envoûtante

Qu’on y mourrait

Sans savoir quand

Au rendez-vous

Il veut lui dire

Mais craint le pire

Âme sœur

Cet amour me donne tellement de bonheur

A tes côtés je sens de la douceur

Et j’entends les battements de ton cœur

Je crois que j’ai trouvé l’âme sœur.

Toi et la photographie……

La photographie est tout un art,
Il est à la fois simple et complexe
Posé comme un simple regard,
déformé par une lentille convexe.

Saisir l’instant présent,
n’en conserver que le meilleur moment
d’un regard si puissant.

Je t’ai vu, mon coeur a chaviré,
Tu as su comment me posséder
De toi, je ne peux plus me passer.

Oh toi, ma muse,
Mon oxygène,
une drogue dont j’abuse,
Je t’aime ma peau d’ébène.

Matthias.L 4E

Cette fille là

Cette fille-là

Beauté sans pareil

Lumineuse comme le soleil

Vague de bonheur

Inonde mon cœur

 

Cette fille-là

Au regard bleu argent

Que réchauffe l’astre couchant

Tel un miroir de glace

Telle la flamme qui danse avec grâce

 

Cette fille-là

Aux yeux, océan de cristal

Tachetés de perles brunes

Étincelants, ils chassent le mal

Tel un lac reflétant la lune

 

Cette fille-là

Dont les fines lèvres rouges

Laissent s’échapper toute une mélodie

Dès les moments où elles bougent

Et me laissent rêver pendant un temps infini

 

Cette fille-là

Dont la voix douce et légère

Me berce du soir au matin

Mais entendrai-je encore une fois cet air

Avant de te revoir demain

 

Cette fille-là

Dont les cheveux, cascade de feu

Brillent de mille éclats

Se fondent dans le bleu de ses yeux

Et je déborde de joie

 

Cette fille-là

Aux joues roses et douces

Sur lesquelles s’étend la plage

Ornées de taches rousses

Comme y errent les coquillages

 

Mais…

Comment t’avouer mon amour?

Il y a longtemps que je te l’aurais bien dit

Pourrons-nous nous retrouver un jour?

Avant que tu ne t’en ailles loin d’ici…

Remord

On se l’était promis 

  1. de s’aimer pour la vie

 mais tu es parti                                                                                                                                    en chamboulant ma vie