Que lui

Dans la rue assourdissante
Tout grouille de monde
Mais je n’y vois que toi…

Chère Jennah, ces vers sont trop proches de Baudelaire, trouve une autre manière de les exprimer

Je pense toujours à lui…

J’aurais pu faire un aller simple pour lui

Quand je lui  souriais  je ne faisais pas semblant

J’ai  cru que je pouvais  le changer

Et que ça n’allait pas se finir ainsi

Je l’aime.

Maintenant c’est terminé

Ma  tête veut l’oublier mais mon cœur veut l’enlacer

Mon  ego est trop gros

Je l’aimerai toujours.

Il  m’a  piquée

Le temps passe, et repasse mais les souvenirs  eux restent à leur place

J’ai toujours été sûre de mes sentiments

Oui j’ai été touchée par ses compliments

Pour lui j’aurais tout fait

Ça me fait  mal quand il parle à d’autres filles qu’à moi

Il m’a fait du mal, il m’a blessée mais ça va aller

La roue va tourner

Je n’ai pas le choix il faudra l’oublier .

Et oui je suis tombée amoureuse mais pourquoi lui dire ?

Il est très bien sans moi.

 

 

jennah.c

 

L’effet de l’amour

Frissons de ma peau
Sous la chaleur de tes mains
Fièvre contagieuse
Maladie incurable                                                                                                                                  Les papillons dans le ventre                                                                                                        C’est ça l’effet de l’amour ?
Si oui , je crois que je suis amoureuse.

Chemin

Chemin
L’éclat d’un ciel bleu
Et le goût de tes lèvres
Traçaient mon chemin                                                                                                                 Maintenant sans toi je suis perdu.