Que lui

Dans la rue assourdissante
Tout grouille de monde
Mais je n’y vois que toi…

Chère Jennah, ces vers sont trop proches de Baudelaire, trouve une autre manière de les exprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *