Images

A Comme Alessandro

Arrogant, Agressif, Aventureux

Loyal, Leader, Lumineux

Élégant, Enthousiaste, Épatant

Savant, Sage, Solaire

Sincère, Souriant, Sérieux

Agréable, Attentif, Amical

Nerveux, Naturel, Normal

Dynamique, Direct,Drôle

Rigolo, Responsable, Rusé

Optimiste, Organisé, Ouvert

 

Vivant, Vif, Vaillant

Intelligent,Imposant,Idiot

Xtra,Xtraordinaire

La pendaison d’Hippolyte Deshayes (Mélissa)

Marié et père de 4 enfants, un homme s’est pendu le 3 avril 2018. Personne ne connait la raison de son geste.

Alors qu’il était père de 4 enfants, marié et cultivateur, un homme d’une cinquantaine d’années nommé Hippolyte Deshayes , a été retrouvé pendu vers les environs de Meaux. Cette pendaison aurait eu lieu le 3 avril 2018 et son cadavre a été inhumé deux jours après. L’homme s’est probablement pendu à l’aide d’une vielle corde accrochée à un arbre vers un lac entouré d’arbres. Seules deux ou trois  personnes qui s’y promenaient à cette même date, affirment avoir vu l’homme.

Un témoin nommé Jacqueline Monquesty a déclaré: « je pense avoir vu cette homme avant l’incident, une bouteille d’alcool à la main ».
Un autre, nommé Robert Dilaurain a ajouté: « je ne suis sûr de rien, mais je pense avoir vu un autre homme suivre Hippolyte Deshayes car chaque fois que ce dernier tournait dans une direction, l’autre faisait de même. Il était assez grand et maigre et avait les cheveux bruns. C’est tout ce que j’ai pu voir. »

La police a essayé de regarder s’il y avait sur la corde des empreintes d’une autre personne mais aucune n’apparait.
Personne ne connait la raison de son geste.

Sa femme, Anaïs Deshayes ne le trouvait pas dépressif ces derniers temps et ne lui connaissait aucun ennemi. Elle a dit: « Je n’ai jamais soupçonné personne de menacer à mort mon mari ». Un des enfants, qui s’appelle Jean Deshayes ayant seulement 6 ans n’aurait jamais pensé que son père ferait une chose pareille. Il croit à présent que son père ne les aimait plus. La famille est bouleversée.
Un hommage lui a été rendu une semaine après sa mort.

De nos jours, les suicides sont de plus en plus importants. Ils sont dûs e aux dépressions, aux problèmes d’alcool, d’harcèlement ou encore de drogue.

 

 

Foudroiement mortel à Marainvillier (Elsa)

L’EST ÉCLAIR | Fait divers | 10.09.2017

Foudroiement mortel à Marainvillier

Le 17 août, un couple d’agriculteurs a été foudroyé dans un champ à Marainvillier. L’homme est décédé, sa femme a été grièvement brûlée.

Mardi 17 août , aux alentours de 16 heures, un orage a fait deux victimes près de Marainvillier ( Meurthe-et-Moselle). M. et Mme. Pierre Masson, éleveurs de vaches laitières étaient en train de faire les foins dans un de leurs champs lorsque qu’un violent orage a éclaté. Alors que les deux agriculteurs se dirigeaient vers leur tracteur pour se mettre à l’abri, l’homme a été frappé par la foudre, sans doute attirée pas les pointes de la fourche qu’il portait sur l’épaule. Foudroyés, M. Masson et sa femme se sont effondrés au sol.

Orage, ô désespoir …

Témoin de la scène, Maya Bourdon,  jeune apicultrice qui s’occupait de ruches qu’elle avait placées à proximité du champ des Masson, s’est aussitôt précipitée à leur secours. Mme Masson était consciente et souffrait d’importantes brûlures au niveau des jambes. M. Masson était sans connaissance et en arrêt cardio-respiratoire. Après avoir alerté les pompiers l’apicultrice a immédiatement entamé un massage cardiaque. Les pompiers sont arrivés sur place quinze minutes plus tard suivis de peu par une ambulance du SAMU de Nancy. Malgré les soins prodigués, le médecin urgentiste n’a pu réaniméer M. Masson qui a été déclaré mort par arrêt cardiaque. Choquée et souffrant de brûlures profondes aux membres inférieurs, sa femme a été transportée au CHRU de Nancy.

La commune de Marainvillier en deuil

Bien connu des habitants de Marainvillier, M. Masson était chevalier du mérite agricole et avait remporté plusieurs prix au Concours général à Paris. Il était adjoint au maire de Marainvillier, M. Nicolas Mirabelle. Interrogé sur ce drame, le maire a déclaré: « Pierre Masson a fait beaucoup pour notre commune. C’était un homme intègre, très apprécié des Marainvillois. Nous sommes tous profondément peinés de son décès. Nos pensées se tournent également vers Brigitte, sa femme.».

M. et Mme. Masson allaient bientôt fêter leur 40 ans de mariage. Lors des obsèques, Mme Masson a prononcé elle-même l’éloge funèbre de son mari. Connue pour son inébranlable sens de l’humour, elle a conclu par ces mots: « Ma vie avec Pierre a fini comme elle avait commencé … par un gros coup de foudre ! ».

La foudre : 300 victimes par an

Chaque année, en France, la foudre fait entre 100 et 300 victimes pour une quinzaine de morts. Les animaux et le bétails en particulier ne sont pas épargnés puisque tous les ans environ 20 000 bêtes sont foudroyées.

Les objets pointus, surtout s’ils sont portés au dessus de la tête constituent une cible privilégiée pour la foudre à fortiori si l’objet est métallique. Il ne faut pas non plus s’abriter sous un arbre isolé.

Savoie : le village perd son curé

Dans la journée du dimanche 3 mai 2016, le Curé de la Compôte est mort d’un anévrisme après avoir escaladé seul les monts et s’être allongé complètement nu sous un hêtre. Retour sur une mort mystérieuse…

Faits divers  |   La mort du Curé   |  3.05.2016

Afficher l’image sourceLe 3 mai 2016, le curé de la Compôte, dit « Morn » d’après ses amis, aurait décidé d’escalader seul les monts de Savoie et de se coucher, tout nu sous un hêtre. D’après sa femme, Marie de la Compôte, il aurait préparé le petit déjeuner ce qui ne serait pas dans ses habitudes. Il aurait même été « très amical » avec les habitants de son village durant toute la matinée selon  un de ses amis, Albert Jaroussky qui définit son comportement comme « un appel à l’aide ».

Partagés sur les faits

Le médecin légiste de la municipalité de Haute-Savoie, Gérard Alagna, affirme qu’il serait mort d’après les premières examens vers 14h30 du fait d’un anévrisme. Un deuxième médecin légiste anonyme  a indiqué que lorsqu’il se serait mis nu sous l’hêtre, le froid aurait engendré son anévrisme et donc pour lui, le froid serait le « déclencheur » de la mort du curé.

Un grand croyant

Beaucoup ont affirmé que ce jour-là le curé « habituel » n’était pas là. Le pasteur de l’église Saint-Martin affirme que la veille « son vieux pote Morn » et lui même auraient consulté un oracle annonçant que la fin était plus proche qu’on ne le croit. La psychologue du village Léna Minerva  qui suit le curé a délivré une autre hypothèse :   » Ce patient, je le connais il est spécial. Depuis quelque jours, il était bizarre, très bizarre, un peu louche! Vous voyez ce que je veux dire ». Certaines rumeurs circulent dans le village disant que le curé voulait se « ressourcer dans la nature avant de rendre son dernier souffle » et d’autres disent encore : « Non, ce n’était qu’un fou ». Même, en connaissant la cause de la mort, les raisons de celle-ci sont encore inconnues.

Autres morts étranges dans les confins de la Savoie

La même semaine, le lieutenant Joseph March, a déclaré que lui et toutes son équipe ont retrouvé trois corps, tous les trois morts dans la même position et les mêmes conditions que le curé de la Compôte: les bras en croix et les pieds joints , complètement nus, sous un hêtre et recouerts de neige.  Après quelques recherches, le lieutenant a découvert que tous les trois étaient des prêtres, des curés ou d’autres personnes appartenant à des cultes religieux. Chaque fois , la famille et les proches des victimes auraient constaté des changements de comportements la veille ou plusieurs jours avant la disparition.  « Des morts suspectes ou innocentes? Je n’en sais rien  pour l’instant, mais mon instinct me dit que ces quatre morts ne sont sûrement pas les premières et ne  seront pas les dernières » dit le sergent de la police en charge de l’enquête, Cheick Dessay.

 

 

ALIOUANE Yasmine, 4eD