Beau gosse adolescent

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous point semblable à moi.

Il est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Moi, par exemple, je suis petit mais plûtot beau gosse et maigrichon, lui est grand, gros et couvert de boutons d’acné. Moi, je suis agile et attirant, lui est lent et repoussant. Moi, je suis assez intelligent et avec un QI  assez élevé, lui est bête et son QI ne l’arrange pas. Je suis mûr et je suis devenu un jeune homme, quant à lui il n’a pas dépassé encore l’adolescence.

Nous deux, nous sommes jumeaux. Jumeaux mais différents, comme vous l’avez pu voir, je suis en tout point au dessus de lui. Quand je me regarde dans un miroir, il est là « lui » , il me regarde et m’implore, me vénère, il s’agenouille devant moi comme si j’étais un dieu.

Courageuse et pessimiste

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tout point semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Moi par exemple je fais plus jeune que mon âge alors je peux mentir pour faire des choses gratuitement, mon double en revanche a une tête de gamine donc on ne la prend jamais au sérieux. J’ai les cheveux ondulés, châtain clair et mes yeux sont verts, elle ses cheveux sont gonflés et hérissés et ses yeux sont rouges le matin. Nos caractères sont différents, je suis plutôt gentille, bienveillante, rigolote et courageuse. Elle, elle est souvent de mauvaise humeur, jalouse, stressée, pessimiste et trop sensible. Moi, je suis assez sportive et travailleuse, elle, elle ne peut pas se lever de son canapé car elle est trop flemmarde et elle perd espoir tout le temps.

En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, ces deux êtres, moi et elle, elle et moi vivons dans un seul corps. Moi je suis simplement parfaite alors qu’elle…comment dire…elle a beaucoup de défauts.

Comme elle est jalouse de moi, elle essaie de me trouver des défauts mais elle n’en trouve pas. Je me moque gentiment – elle pleure ; nous n’en finissons jamais.

 

Procrastiner et ennuyer

Contrairement à ce que vous pourriez croire mon double n’est pas en tout point semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Je suis grande, enjouée et belle, elle, elle est terne, laide et sans prestance. J’ai des cheveux bouclés et un regard attirant, elle, elle a des cheveux secs et un regard sans grand intérêt.  Quand je suis en présence de nouvelles personnes et que je veux leur parler, elle apparaît pour m’en empêcher comme un mur invisible. Je suis dynamique le matin mais, parfois, lorsque je regarde dans le miroir, je l’aperçois fatiguée et démotivée . Lorsqu’elle est jalouse de moi, elle essaie de me faire douter en me dévalorisant  mais, moi, je l’ignore car je sais qu’elle s’excusera et je ne suis pas rancunière . Elle aime procrastiner, quand je m’apprête à faire quelque chose, elle surgît déterminée à m’en empêcher. Elle est également têtue comme un âne, elle se bute jusqu’à obtenir ce qu’elle veut, moi, contrairement à elle, je ne m’entête pas.  Moi, par exemple, je ne raconte pas ma vie, mais, elle, elle adore ennuyer les gens avec des histoires futiles et, lorsqu’elle en fait trop, je me fâche. Elle devient insupportable et nous n’en finissons plus .

Comme elle analyse beaucoup de choses, elle me murmure le moindre changement et, quand j’en ai assez de ses murmures je la fais taire .

En effet ces deux êtres sont opposés et pourtant ils sont pareils. Elle, elle, est le pluie et moi le soleil . Mais qui sait peut être qu’un jour un arc-en-ciel se formera !

Calme et subtil

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Il est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Moi, par exemple je suis de taille moyenne avec un visage raffiné ; lui il est un peu petit avec un visage rond. Moi, j’ai de beaux cheveux bruns légèrement bouclés qui magnifient mon visage  ; lui aussi a des cheveux bruns mais secs et frisés, ce qui est très peu esthétique. Moi, je suis bienveillant envers les autres, rigoureux et déterminé dans tout ce que j’entreprends et débrouillard face aux problèmes et aux imprévus. Lui est toujours flemmard quand ils s’agit de travailler ou de faire ses devoirs, stressé lorsqu’il s’agit de faire quelque chose d’important ou de présenter quelque chose devant la classe. Il est aussi très égocentrique, il se vexe dès que l’on parle un peu de ses défauts ou qu’on fait quelque chose mieux que lui. Par dessus tout, il est défaitiste, que ce soit au sport ou à l’école, il pense toujours que tout est perdu d’avance.

Et comme il est jaloux de moi, il cherche toujours à me faire rater ce que je fais mieux que lui. Moi, de mon côté, comme je suis calme et subtil dans mes réponses et, comme il ne comprend pas, il se vexe, je m’énerve et ça ne s’arrête plus.

Le feu et la glace

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double ne me ressemble pas, nous avons nos différences mais, malgré ces différences, je peux voir des liens entre elle et moi.

Moi, par exemple, je suis grande, mince et j’ai belle allure, elle, elle est petite, potelée avec le dos recroquevillé. J’ai de long cheveux bruns lisses et soyeux avec un grain de beauté sur la lèvre inférieure qui me donne un charme unique. Elle, elle a des cheveux gras et des cernes lourdes qui semblent être remplies de nuit sans sommeil. Je suis toujours heureuse à l’idée de parler à de nouvelles personnes mais elle, tout au contraire, est froide et repousse toute idée de sociabilisation par peur de se faire juger. Et lorsque je me sens confiante à l’idée de faire de nouvelles choses, je la sens m’attraper les bras, m’empêchant de respirer, je suis comme asphyxiée dans ce grand trou noir de sa peur. Le regret me ronge parfois à cause d’elle, je la déteste pour ça. Lorsque je me sens m’envoler au delà des normes, elle apparaît et attrape mes ailes.

Je me sens comme son pantin, elle guide mes actions avec des fils, me rendant colérique, pessimiste, flemmarde et complexée. Mais je trouve toujours un moyen de déjouer ses tours et de redevenir rayonnante et pleine de joie. Je suis le feu et elle est la glace, ennemies et pourtant coincées ensemble. Et, quand j’arrive enfin à m’en débarrasser, elle me regarde de loin, nous n’en finissons pas.

Un vrai pot de colle

Contrairement à ce que vous pourriez croire mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.
Moi, par exemple, je suis belle, j’ai de jolis yeux bleus, des cheveux châtains et une frange qui peut me rendre mystérieuse ; elle, elle est petite, grosse, dépressive, complexée. Je suis drôle, j’ai un style vestimentaire qui sort de l’ordinaire et qui plaît souvent au gens. Elle, devant le miroir, elle se trouve horrible dans tout les habits qu’elle essaye et perd confiance en elle.
Je suis positive et énergique, elle , elle se braque lorsque il lui faut parler de sujets qui la concernent.
Moi, je sais danser et je ne peux m’empêcher de danser sur n’importe quelle musique. Elle elle a honte de se montrer devant les gens et fait exprès de se rendre ridicule.

Comme elle est envieuse de moi, elle traîne toujours avec moi, un vrai pot de colle !
Alors je m’enerve, je lui dis de partir et d’arrêter de me copier. Alors elle se fait toute petite mais essaie toujours de se mettre dans ma poche, je m’énerve, elle s’énerve aussi, nous n’en finissons plus.

Charmante indifférente

Contrairement à ce que vous pourriez croire , mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Elle est dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Moi, par exemple je suis de taille moyenne, charmante ; elle, elle est petite et grincheuse, ce qui ferait fuir tout un village. Une des choses impossibles à accepter pour elle, c’est que je suis de nature généreuse, j’aime faire plaisir aux autres. Elle, elle n’en laisse  pas une seule miette pour son cher frère. Moi, je suis courageuse et attentionnée alors que elle, elle est indifférente avec les autres et dès qu’elle voit une punaise elle saute en l’air. Elle n’est ni très adroite ni très soignée contrairement  à moi qui suis plus habile et minutieuse. Elle, elle est plutôt instable, elle a besoin qu’on s’occupe d’elle, à la différence de moi qui ai les gestes sûrs, et qui suis autonome. De plus, moi j’ai des rêves plein la tête concernant mon avenir. Elle, elle est insouciante et connaît à peine de la vie.

Après tout elle n’a que cinq ans.

Comme elle est jalouse de moi, elle veut toujours jouer au chat et à la souris. Moi, de mon côté, comme je suis plus belle et plus mature qu’elle, je lui réponds avec dignité. Alors elle se vexe, et se fâche, nous n’en finissons pas.

Pacifisme et blagues pourries

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi.                                                                                 Il est dans l’ensemble beaucoup moins bien que moi.

Moi, par exemple, je me trouve grand, la peau assez bronzée du retour des vacances, l’humeur de réussir à peu près tout ce que je fais. Lui se pense petit par rapport aux autres, il n’est pas très joyeux et stresse tout le temps pour tous les longs devoirs qu’il n’a même pas entamés. Moi, j’aime bien aider les autres, je suis généreux, patient, souriant. Lui préfère dire aux autres de se débrouiller et part l’expression du visage neutre. Moi je suis pacifique et je préfère régler les problèmes en discutant calmement, sans m’énerver. Lui n’a pas le temps pour prendre le thé et crie à chaque fois que quelqu’un lui fait perdre patience, ce qui peut arriver très vite.

          En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, ces deux êtres, moi et lui, ou lui et moi, vivent en colocation dans ce corps, sans jamais trop savoir quoi en faire. Je le représenterais, lui, comme une sorte de petit gamin, qui embête toujours tout le monde avec ses blagues pourries. Moi plutôt comme quelqu’un d’assez sérieux, mais qui se laisse toujours avoir par lui qui fait n’importe quoi.

Souvent, ils ne se décident jamais, se chamaillent, et continuent comme ça jusqu’à n’en plus pouvoir.

Aimable et jaloux

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Il est dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi .

Moi, par exemple  je suis généreux, mais lui fait tout pour prendre le dernier yaourt du frigo. Lui est narcissique alors que moi je suis toujours là pour complimenter les autres. Moi, je suis courageux mais lui a très peur du grand bleu. Je suis très sociable mais lui peut rester seul pendant une soirée sans rien faire. Moi je suis compétiteur mais lui ne se donne jamais à fond pour de vraies compétitions. Moi je suis aimable, ouvert mais lui est jaloux et fermé. Moi je fais toujours rire les autres mais lui est très vite ennuyeux. Lui est très nerveux, il peut s’agacer pour tout et pour rien mais moi je sais rester très calme.

En effet ces deux êtres – moi et lui, lui et moi – sont très différents. Moi je suis exemplaire alors que lui est imparfait. Dès qu’il me regarde, il le fait d’un air envieux. Il est toujours là pour me rabaisser ou me donner des leçons, alors je lui dis que je suis mieux que lui, nous nous battons et cela ne finit pas.

Grincheuse et bienveillante

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi, mais à chaque fois elle prend le dessus.

Moi, je suis belle, grande, ronde et joyeuse. Elle, elle est moche petite, sans chair et grincheuse. Par exemple, moi je suis vive mais, quand je dois faire le ménage, elle prend le dessus avec sa flemme. Moi, j’ai un beau nez mais quand je me regarde dans le miroir, c’est elle qui apparaît dans le miroir avec son nez moche et crochu. Moi, je suis, sociable, bienveillante, j’oublie et pardonne vite. En revanche, elle, oh! lala! elle est asociale, rancunière et elle soupçonne tout le monde  du pire. Moi, je suis courageuse mais, quand je suis prête à m’élancer sur le grand toboggan de l’Aquaboulevard, elle apparaît encore en moi avec sa peur.

En effet, ces deux êtres – moi et elle, elle et moi, qui sommes toujours ensemble, ces deux êtres sont opposés. Moi, je suis l’ange alors qu’elle est le diable.

Comme elle s’ennuie, dans ma tête elle cherche toujours de quoi me faire honte. Nous n’en finissons pas.

 

Souletie Fatoumata