Category Archives: H

H comme Hiver

C’est

l’hiver, il

fait très très

froid, que ce soit

à l’extérieur ou à l’intérieur.

Les personnes sont vêtues de gros

manteaux qui cachent leur silhouette.Les petits

lacs    sont    gelés    au    point    que

l’on  peut  marcher  dessus.  Les

fenêtres des voitures sont

recouvertes de flocons.

Au revoir,

hiver

!

Hauteur, fermeté, dignité

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi. Il est dans l’ensemble beaucoup moins bien que moi.

Moi par exemple, je suis grand, beau, actif ; lui, il est grand, gros et flemmard. J’ai de beau cheveux bouclés bruns avec une peau claire, lui il a les cheveux trop longs qui tombent sur le visage, gras comme une friteuse. Moi je sais profiter de toutes les occasions, lui il laisse passer sa chance car il est trop paresseux, moi je suis généreux et lui avare quand il s agit  de payer ses dettes.

En effet moi je suis jeune du haut de mes 14 ans, alors que lui, il se fait vieux. Si je pouvais le décrire en un mot, ce serait le mot »répugnant ».

Comme je suis plus fort que lui dans tous les domaines, il devient de plus en plus jaloux. N’importe quel truc que je fais, il cherche toujours  à me le reprocher, du coup je lui réponds avec hauteur, fermeté et dignité pour qu’il comprenne qui je suis… Alors il se vexe, je me fâche, nous n’en finissons pas .

H comme Hamburger

Si j’avais beaucoup d’argent, je ne sortirais plus jamais de chez moi.

Si j’étais astronaute, j’irais sur Mars .

Si j’étais président, il y aurait du Burger King tous les jours.

Si j’habitais aux Etats-Unis, je  serais supporter de la NBA .

Si j’avais de la viande, je serais heureux .

Si j’étais un chanteur, je chanterais des chansons sur la viande.

Si je passais à la télé, je serais animateur.

Si j’étais footballeur, j’aurais 100 ballons d’or .

Si j’étais proviseur d’une école, il n’y aurait plus de musique ni de sport .

Si j’étais cuisinier, dans mon restaurant il n’y aurait que des frites et des hamburgers.

H comme Haïku

Rédiger un haïku.

Une fleur tombée
Remonte à sa branche
Non c’était un papillon
Moritake (1473-1549)

Après le tonnerre
Les nuages de la nuit
Ont le teint frais
Sekite Hara (1889-1951)

Le fil de la canne à pêche
Atteint
la lune d’été !
Chiyo-ni (1703-1775)

Trois vers
Sans contrainte de rythme ni de rime
Un élément de la nature
Personnification et métaphore !