Category Archives: Fantastique : une chaise en dragon

P comme Pâtes ou Pattes

Je rentrais de soirée et j’étais en état d’ébriété. Je voulais donc me détendre, je m’assis sur la chaise et, soudain, je sentis une énorme pression, la chaise commençait à trembler.

Quand je tournai la  tête, je vis une queue longue et pointue qui se dandinait. Sur les pieds de la chaise se formaient des pattes velues et couvertes d’écailles. La créature qui s’était formée sous mes fesses commençait à  se lever et je vis une tête avec deux cornes dessus. L’alarme incendie se déclencha  car la créature avait craché du feu. De la fumée sortit par la cheminée, la maison sentait le brulé et puis, tout à coup, je me réveillai en sursaut et je me rendis compte que les pâtes que j’avais mises à chauffer, brûlaient dans ma cuisine.

D comme Dragon bleu

En rentrant  chez moi,  je posai mes  clés comme d’habitude dans l’entrée.  Je chantais, et, en sortant de ma  chambre,  tout d’un coup, à droite,  je vis une chaise  bleue mais je n’y fis pas attention  et j’allai dans le  salon.
J’allumai  la télé,  je regardai  une émission pendant  dix minutes. Ensuite, j’entendis  des bruits  étranges, je me levai,  je marchai vers ma  chambre, je vis la chaise bleue dans le couloir commencer à se déformer. Je  commençais  à me poser des  questions : est ce  que  n’ai  des hallucinations ? Ensuite, je rentrai dans ma chambre, j’avais peur,  je restai pendant   trente  minutes  sur  mon ordinateur. Quand je sortis pour vérifier que la chaise était redevenue normale, je vis la chaise  bleue  s’agrandir de plus en plus et je m’évanouis.
Quand je me réveillai, je me dis  tout cette  histoire n’était  qu’un cauchemar… mais la chaise avait disparu.

C comme Créature inconnue

En arrivant au travail, je pris mon café et j’allai m’assoir sur ma chaise qui avait été cassée pendant la nuit. En m’asseyant, je crus voir deux pattes rouges et oranges dépasser de la chaise. Je me levai en sursaut en fixant la chaise avec stupéfaction. Petit à petit, il me sembla que la chaise faisait  apparaître des mains horribles et une queue venimeuse noire. Je m’évanouis tellement j’avais peur et je ne savais pas si c’était un rêve ou la réalité. Mes collègues de travail appelèrent les pompiers, et je me réveillai en sursaut. Ma femme  était là, assise à coté de moi. Je lui racontai toute l’histoire et elle me dit que j’étais en train de devenir paranoiaque et que tous les soirs je devais prendre des médicaments pour ne pas halluciner.

Cela faisait maintenant deux mois que je n’étais  pas reparti au travail et le médecin m’avaist dit que mon état de santé  allait mieux et que je  pourrais repartir au travail très bientot. Le lendemain matin, j’arrivai  au travail et je découvris la chaise devant mon bureau quand soudain la chaise se mit à faire un bruit très fort. Je me mis aussitôt sous une table par peur que la chaise ne se transforme en une créature inconnue. Et j’avais raison, des cornes noires se mirent à sortir, une queue marron très poilue également. Quelques secondes plus tard, je tombai dans un comas profond, je ne pouvais plus me réveiller en pensant que cette chose allait m’attaquer de nouveau. J’étais tellement effrayé que je ne voulais plus jamais ouvrir les yeux. 

Huit jours plus tard, je me reveillai enfin en n’ayant aucun souvenir de ce qui s’était passé pour que je sois dans cet hopital. Mes parents, ne voulant pas me faire peur, ne me dirent rien en me laissant sans aucune réponse pendant plusieurs années.

F comme Flèche verte et robuste

Je voyais une chaise près de la fenêtre. La trouvant belle, je m’approchai avec délicatesse. Doucement mais sûrement, une chose sortit de la chaise, on aurait dit une flèche verte et robuste. J’avançais avec prudence me demandant si c’était réel. Je fis un pas de plus et je vis bel et bien un dragon sortir de la chaise, l’expulsant par la fenêtre. Le dragon était si gros et si grand que sa tête sortait de la maison. Je ne voyais que le bas de son corps,il faisait deux fois ma taille, il était vert, il avait des ailes immenses et une queue qui faisait la taille de la pièce. Je sortis de la maison en courant. Je ne savais plus quoi faire, il me sembla que le dragon me suivait. Je me retournai : il était vraiment là. Il prit de l’élan, fit un saut de la distance qui nous séparait et, au moment du coup, je me réveillai.

 

I comme Imprévisibles

Je me réveillai en sursaut, l’heure du réveil affichait 2h13, je m’étais endormi sur le canapé après avoir lu un livre sur les dragons et d’ancienne légendes. Puisque je n’avais plus sommeil, je décidai d’aller me faire un chocolat chaud. Ensuite, je me posai sur mon canapé et je fixai devant moi une chaise. Plus je la fixais et plus cela devenait étrange : les pieds de la chaise commençaient à changer de forme, des pieds rouges formés avec des écailles, avec des ongles de pieds assez longs, pointus et crochus. Je lâchai ma tasse remplie de chocolat chaud, les yeux grand ouverts et la bouche entre-ouverte. J’étais troublé en regardant le dos de la chaise qui s’était transformé en énorme et long ventre d’une créature, dont je n’arrivais pas à déchiffrer l’identité. Puis, une queue de dragon se forma et une tête affreuse apparut, sa taille était énorme, son corps recouvert d’écailles rouges, son ventre avait une tache orange et sa tête allait dépasser le plafond. Il baissa sa tête et se mit à cracher du feu. Le feu se répandait de plus en plus dans mon appartement et la subtance qui sortait de sa bouche ne s’arrêtait plus. Je sentais de plus en plus la fumée rentrer dans mes poumons et je commençais à me sentir brûler petit à petit.

Je ne sentis plus rien, la douleur avait cessé, mon corps avait un poids lourd en moins, je pense bien que j’étais en train de rejoindre le ciel, mais je me souviens bien d’une chose : les dragons sont comme le diable – imprévisibles et diaboliques.

H comme Hallucination ?

Il étais une fois, une chaise qui était agréablement posée, innocente, qui ne cherchait rien. Un soir, nous eûmes tous l’impression, ma famille et moi, qu’elle avait un tout petit peu grandi. Nous hésitions à croire ce que nous venions de dire à ce moment-là. Moi, je me posais beaucoup de questions à propos de cette belle chaise mystérieuse.

Deux mois passèrent, je me rendis compte que la chaise mystérieuse avait fait sortir de petites pattes et de petites griffes de dragon. Je m’interrogeai : « La chaise mystérieuse ne serait-elle pas un dragon caché ? »Je prévins ma famille et leur parlai de cette chaise. Eux me disaient que j’avais une hallucination, qu’ils ne voyaient rien. A ce moment-là, je compris que j’étais le seul à voir cette chose étrange.

En début d’année, je remarquai que la métamorphose de la chaise en dragon était beaucoup plus rapide qu’auparavant. Après quelques jours d’observation, la dernière phase de la métamorphose allait s’achever.

Nous étions en train de manger lorsque mon père, qui était assis sur cette chaise, bascula en arrière, très rapidement et elle se  transforma en vrai dragon. Tout le monde put le voir. Ils étaient morts de peur sauf moi qui étais content car je savais tout cela depuis longtemps.

Le dragon,lui, nous fixa droit dans les yeux, nous salua et s’en alla retrouver sa mère.

 

C comme une Chaise ou une Créature ?

J’étais assis sur une chaise, je regardais une autre chaise. Soudain, je crus voir  la chaise changer de couleur : elle passait de beige orange à une couleur un peu plus bizarre, peut-être un violet vert. Et puis j’imaginai une queue apparaître  avec une petite flèche au bout, de petites fumeroles  apparaissaient et elle commença  à cracher du feu. Je me levai de ma  chaise de peur qu’elle se transforme aussi. Puis je quand je voulus sortir de la pièce, je crus  que la chaise se transformait en une horrible créature, cette créature ressemblait beaucoup à un dragon .

Est-ce possible ?

S comme Sans que je comprenne

Je voyais une chaise, une chaise très simple. Elle était verte comme les écailles d’un lézard. Puis, sans que je comprenne, elle se mit à bouger, à se transformer. Tout d’abord, je vis le dossier de la chaise s’aplatir et se changer en une queue monstrueuse. Les pieds de la chaise grossirent, encore et encore, et des pattes griffues prirent leur place. Je vis une une tête ou deux,  je ne sais plus. Et quand ses ailes sortirent, je ne pouvais plus bouger. J’étais comme pétrifié dans mon lit. Ce dragon me fit si peur que je me mis sous la couette afin de plus le voir. Je l’entendais gronder juste en face de moi .
Quand il eut enfin arrêté, je sortis de ma couette et je fus surpris de voir ma chaise toujours là et je fus tout aussi surpris de voir une écaille par terre mais…  plus aucune trace du dragon…