Category Archives: Boule de neige

C comme C’est ma vie

J’aime : le chocolat, danser, jouer au basket, me promener dans la ville, les mangues, la recréation, manger, sourire, les fous rires, l’hiver, dormir,  les bonbons, l’espace jeunesse de Charenton, le parc, faire la cuisine avec ma mère, les gens de confiance,  aller au restaurant, aller au cinéma, dormir, ma famille…

Je n’aime pas : les fruits rouges, les trains bondés, les infidélités, les écouteurs qui tombent de tes oreilles,  le réveil qui sonne, les gens qui parlent trop près de moi, les gens qui mangent la bouche ouverte, les malaises, les problèmes, les boissons  gazeuses, les oiseaux, faire le ménage quand je n’en ai pas envie, l’été, avoir trop chaud, le Wi-Fi qui plante, les épinards, le fromage, Noël, les avions, les maux de tête…

S comme Soleil

Il

brille comme

les   étoiles.    Sa

lumière est forte,

brûlante comme  l’ardeur. Le

feu se consume. Avec le soleil, tout se réchauffe.

Le jour se lève, la nuit se couche dans la brume obscure.

Le soleil… Nous ne vivrons jamais sans lui dans

la lumière et l’obscurité, c’est l’étoile de feu,

un grand diamant dans le ciel  bleu.

Il rejoint son amie la lune pour

une parfaite éclipse

et s’éteint dans

le noir.

I comme Imagination

Imaginer,

Penser, rêver,

même  en  rire !

On   l’a  tous   fait !

Le    soir    ou    le    matin,

A     l’école     ou     au     travail,

Imaginons une licorne volante sur un nuage,

Ou bien un ÉNORME dragon crachant du feu.

Pour penser, rêver, inutile d’être pareil,

Les heures ne se comptent pas ;

Un   cauchemar   ou   un   rêve,

Adulte     ou     bien     enfant,

Toujours aussi merveilleux

Et…                    ça

Recommence !

Avec Lola

D comme Dame pourpre

La

voilà, la

Dame pourpre, toujours

aussi  belle,  aussi  chatoyante.

Elle     vient,     une     fois     dans

l’année,   dans   un   cimetière.   On

ne la voit pas plus, mystérieuse, silencieuse.

Dans ce cimetière, elle s’agenouille, et

pleure auprès d’une tombe.

Ses larmes reflètent les

étoiles scintillantes de

la         nuit

sombre.

 

I comme Imagination

Imaginer,

Penser, rêver,

même  en  rire !

On   l’a  tous   fait !

Le    soir    ou    le    matin,

A     l’école     ou     au     travail,

Imaginons une licorne volante sur un nuage,

Ou bien un ÉNORME dragon crachant du feu.

Pour penser, rêver, inutile d’être pareil,

Les heures ne se comptent pas ;

Un   cauchemar   ou   un   rêve,

Adulte     ou     bien     enfant,

Toujours aussi merveilleux

Et…                    ça

Recommence !

avec Léna

 

 

S comme Sport

Fort

comme Jordan,

Dribbleur comme Ronaldo,

Rapide        comme      Usain       Bolt,

Même      précision        que         Rafael      Nadal,

Sniper       d’élite        comme           Stephen        Curry…

Mais          ce            ne    sont         que               des              rêves,

Il          faut         toujours        s’entraîner      dur.

Ne    jamais    abandonner,   jamais !

Le       jour     viendra.

Tout doucement

Sûrement.

T comme Tigre

Puissance
et discrétion,
de grandes griffes,
des canines acérées
et une apparence bien effrayante :
c’est      ça     être     un     grand     tigre !
Mordre sans pitié ses si grand adversaires,
il    faut    se    battre    pour    être    le    roi,
régner sur la jungle tellement sauvage.
On ne peut jamais dormir tranquille :
prédateurs, insectes, sur vos gardes !
La jungle est cruelle,
il faut discrétion,
vitesse       et
puissance !

R comme Rêve

Dans
un rêve,
nous imaginons le
passé    et    le    futur.
Les plus beaux rêves sont
l’imagination, nous pouvons rêver de
tout    et     n’importe     quoi,    que     ça
soit réel ou imaginaire, ce rêve restera magique.
Nous pouvons même faire des cauchemars, souvent
irréels, mais qui font très peur.
Les rêves sont notre avenir.
Bref les rêves peuvent
nous faire peur,
rire          et
imaginer.