All posts by stetson.tettey

H comme Hallucination ?

Il étais une fois, une chaise qui était agréablement posée, innocente, qui ne cherchait rien. Un soir, nous eûmes tous l’impression, ma famille et moi, qu’elle avait un tout petit peu grandi. Nous hésitions à croire ce que nous venions de dire à ce moment-là. Moi, je me posais beaucoup de questions à propos de cette belle chaise mystérieuse.

Deux mois passèrent, je me rendis compte que la chaise mystérieuse avait fait sortir de petites pattes et de petites griffes de dragon. Je m’interrogeai : « La chaise mystérieuse ne serait-elle pas un dragon caché ? »Je prévins ma famille et leur parlai de cette chaise. Eux me disaient que j’avais une hallucination, qu’ils ne voyaient rien. A ce moment-là, je compris que j’étais le seul à voir cette chose étrange.

En début d’année, je remarquai que la métamorphose de la chaise en dragon était beaucoup plus rapide qu’auparavant. Après quelques jours d’observation, la dernière phase de la métamorphose allait s’achever.

Nous étions en train de manger lorsque mon père, qui était assis sur cette chaise, bascula en arrière, très rapidement et elle se  transforma en vrai dragon. Tout le monde put le voir. Ils étaient morts de peur sauf moi qui étais content car je savais tout cela depuis longtemps.

Le dragon,lui, nous fixa droit dans les yeux, nous salua et s’en alla retrouver sa mère.

 

S comme Si je savais

Si j’avais six doigts, je ne saurais comment m’y prendre.

Si je n’avais point de talent, je m’entrainerais dur.

Si je ne connaissais rien, j’apprendrais.

Si j’étais sale, je me doucherais volontiers.

Si je voulais maîtriser, je m’exercerais jusqu’à l’acquisition.

Si je voulais réussir, je trouverais la solution à mon problème.

Si j’étais sage, je pourrais me divertir un peu.

Si j’avais de bonne notes, je serais fier de moi.

Si je savais, j’enseignerais aux enfants qui ont besoin de savoir.

Si j’étais une bonne personne, je serais très bien récompensé.

Si j’étais heureux, je passerais tout le temps de bons moments.

Si j’avais l’envie, je ferais ce que j’aurais envie de faire de mon plein gré.

 

 

 

P comme le Petit garçon et sa mère

Il était un  petit garçon qui s’appelait Alex, il faisait ses devoirs comme d’habitude. Il les montrait à sa mère dès qu’elle rentrait.  Ensuite, ils mangeaient et dormaient comme chaque jour. Les journées étaient agréables.

Or, un soir, en rentrant de l’école, il avait à faire signer un mot. Sa mère qui rentrait de son travail fut très en colère et gifla son fils.Il était tellement triste qu’il décida de faire en sorte de ne plus avoir de mot à l’école.

Le lendemain, malheureusement, il se reprit un mot dans son carnet de correspondance. Et, en rentrant de son travail, sa mère lui fit des représailles, Alex s’en souvint toute sa vie.

Dix ans passèrent, il repensa à tous ses moments passés avec sa mère, quand elle le punissait à cause de ses nombreux mots dans son carnet, il se rappela aussi les bons moments quand ils riaient ensemble tous les deux, Alex aurait eu tellement envie de revenir dans le passé.

Un dimanche, il  mourra de regret.