All posts by sarah.conan

A comme Aimer

J’AIME : la nature, la danse, les plats de mon père, regarder le ciel, regarder la mer, les amitiés qui durent, le changement en petite quantité, les cactus, écrire des histoires, changer mes meubles de place, regarder les petites activités des élèves en classe, dessiner, imaginer des choses sur les inconnus, la mangue à la folie, les jardins, explorer les nouveaux endroits, faire le grand écart même si ça fait mal, prendre la voiture de nuit, partir en vacances, ouvrir mes cadeaux de Noël, mon arbre chez mes grands-parents, l’escalade, les nuances de couleurs, le chocolat, l’acidité du citron, lire des livres, chercher des formes dans les nuages, les toits de Paris, aller chez Picard, l’été, les bouées gonflables, les fleurs, penser aux choses que j’aime, parler avec ma mère le soir après l’école, regarder par la fenêtre, mon cartable, faire des listes dans ma tête…

JE N’AIME PAS : que mon taille-crayon se renverse dans ma trousse, ne pas avoir assez de prises électriques, l’ananas, oublier mes tartines dans le grille-pain, manquer d’inspiration, les cartables à roulettes, passer au tableau, m’ennuyer, le lundi matin, quand mes lacets se défont, ne pas trouver une fin d’histoire, finir un livre quand je suis attachée aux personnages (en gros quasiment tout le temps), les couleurs ternes…

Q comme Quand ils se Querellent, Quentin les Quitte

Amicalement, Antoine l’anormal arrive avec son ami l’avocat.

Banalement, il se baigne dans sa baignoire et Bertrand brandit son baluchon.

Claire chevauche un cheval charmant chez ses colocataires.

Dans le dortoir, ils dégustent des dattes datant de Décembre. Dégoûtantes !

Emma, essoufflée,  entre en éternuant et enlève ses espadrilles écarlates.

Facilement, ils filent vers Fabien qui fut en Finlande en Février.

Généralement, ils le guident jusqu’au goûter mais Guillaume goûte déjà.

Habilement habillé, Hugo et son hamster hébergent ses hôtes.

Inès idolâtre Irène Adler ce qui irrite ses invités.

Jolie Jeanne se joint à ces joyeux jouvenceaux.

Kasper kidnappe le  kayak kaki de Karine  en klaxonnant.

Laura la littéraire lisant lentement loupe le long cortège.

Machinalement, Martin migre vers Moly qui mise sur cette maigre monture.

Naturellement, nous ne notons pas les nouveaux notaires .

Orélie ôte l’ordinaire objet ovale, mais d’où ?

Paul, le père de Phillipe, profite de sa petite pause pour se payer un panini.

Quand ils se querellent, Quentin les quitte.

Raphaël rougit devant Roxane qui rit en le regardant.

Sabrina la souriante sort son smartphone de son sac saumon.

Tiens, c’est Tristan tournant en rond autour du terrain !

Une ukrainienne utilise un uniforme  ultra-chic !

Vendredi viennent Vincent et son veau de la vieille ville.

Wouah, le wallaby couleur wasabi saute dans le wagon-couchette !!!

Xavier et Yasmina zozotent en zigzagant.

V comme Vent d’automne

Le vent d’automne parcourt nos corps,

l’été parti, il prend la place.

Je ne veux pas, je sais j’ai tort,

me soumettre au froid, à la glace.

Les feuilles colorées tourbillonnent,

elles partent ensemble dans une danse folle.

Puis elles retombent doucement

sur le sol froid et glaçant.

 

 

D comme Danser

Plier, pointer, relever, tourner.

Ressentir, partir dans un autre monde,

sentir le sol puis s’envoler.

Stresser, s’entraîner, s’échauffer, déstresser.

S’amuser, profiter, onduler, relâcher.

Prendre du plaisir, tout laisser sortir

DANSER