All posts by marion.piat

Paris Poli

Le 2 février 2019, Paris,

Pour Li,

Chère correspondante,

Comme tu le sais, j’habite à Paris et dans ta dernière lettre, tu me faisais part de ton point de vue sur Pékin et de ton désir de vivre en Europe et plus particulièrement à Paris. Je vais donc faire comme toi et t’expliquer la vraie vie parisienne.

Tout d’abord, comment pourrais-je te parler de Paris sans te parler des Parisiens et leur air suffisant, qui te fait toujours t’imaginer qu’ils ont mieux à faire que de te parler, qu’ils sont très occupés et qu’ils préfèrent restés focalisés sur leur téléphone qui coûte un SMIC plutôt que d’être polis.

Paris, c’est aussi les embouteillages, la pollution… D’ailleurs les Parisiens qui habitent le Marais, plus connus sous le nom des « Bobos »sont les pires. Ils gagnent le quadruple, voire plus, du salaire français moyen mais ont un style discutable qui est basé sur le « J’achète un pull horrible qui ressemble à un haillon mais qui en fait coûte un bras ». Ils vont bien évidemment faire leurs courses avec des paniers en osier ou ce qu’ils appellent des « tote-bags »,  et, ah oui, ils font semblant de parler anglais couramment, pour cela ils exercent la technique du « je place un mot anglais dans chacune de mes phrases pour brouiller les pistes » ;  les plus vicieux d’entre eux prennent même un accent. Bien évidemment tout bon bobo qui se respecte est « vegan », tu me demanderas sûrement ce que c’est, eh bien c’est la dernière mode : cela consiste à se priver de manger des choses délicieuses en les remplaçant par des graines, pigeons qu’ils sont – soi disant parce qu’ils pensent aux animaux  et à l’écologie mais selon toi : es-ce qu’ils y pensent lorsqu’ils sont dans leur Alpha Roméo ou dans leur fiat (qui sont les voitures de référence des bobos)?

Tu penses peut-être que c’est tout ? Eh bien non, Les Parisiens, c’est aussi une foule de gens jamais contents, ce sont aussi des gens qui partent en vacances au même endroit et et au même moment que tout le monde, histoire de payer le plus cher possible, ou bien qui va dans sa « maison de campagne » au fin fond de la Corrèze pour « décompresser du stress parisien ».

Mais ne t’inquiète pas, avec le temps, on s’habitue et une baguette à 1,20 euros ne nous parait plus si chère que ça. Mais bien évidemment, les Parisiens s’attachent aussi à des quêtes plus importantes comme celle qui consiste à trouver du réseau dans le métro, ce qui n’est pas une mince affaire.

En attendant de tes nouvelles,

Ta correspondante

 

 

Elle ferait peur à un chat

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tout point semblable à moi.

Elle est dans l’ensemble beaucoup moins bien que moi. Moi, par exemple, je suis souriante, j’ai le rire facile et je suis dotée d’une grande joie de vivre. Elle, elle fait souvent la tête, son regard est oppressant et sa mauvaise humeur l’étouffe.

Moi, je suis patiente alors qu’elle, en plus d’être impulsive, s’énerve très vite et pour un rien. Je suis observatrice, à l’écoute des autres, courageuse et sportive. Elle, elle ne s’occupe de rien ni de personne, elle a une phobie monstrueuse des lézards et elle passe la plupart de son temps sur le canapé avec des chips.

Je suis plutôt mignonne avec mes longs cheveux blonds, mes grands yeux bleus, ma silhouette fine et mon bon goût vestimentaire tandis qu’elle, avec ses cheveux frisés, ternes et abimés et son style vestimentaire douteux, elle ferait peur à un chat.

Comme elle est jalouse de moi, elle cherche toujours à me prendre en faute. Moi, de mon côté, comme je suis plus belle et plus élégante qu’elle, je lui réponds avec mépris. Alors elle se vexe, je me fâche nous n’en finissons pas.