All posts by margot.fastre

Les blagues

Joseph est bronzé et porte à longueur de journée des lunettes de soleil. Il connaît tout le monde et tout le monde le connaît. Tout au long de la journée, plusieurs personnes le suivent, lui font confiance et, lui, il est toujours devant. Il les aide et les conseille. Il connaît beaucoup de choses. Il connaît plein d’histoires et il aime faire des blagues. Mais certains jours il nous emmène dans des endroits pas très rassurants. Il peut être bourru et parfois pas très patient avec certaines personnes. Il s’habille toujours de la même façon. Il peut aussi être très sévère. Il est moniteur de ski.

Paysage

                                                                                                                                 De Paris, le 3 janvier, 2019

Je trouve les caprices de la mode, chez les Français, étonnants. Ils ont oublié comment s’occuper. Maintenant dès que je sors de chez moi il y a toujours quelqu’un sur son téléphone…

Ah oui, c’est vrai tu ne sais pas ce qu’est un « téléphone ».

Un téléphone est un mini écran que l’on peut emporter n’importe où avec soi, on peut communiquer avec d’autres personnes en un rien de temps. Si tu avais un téléphone, j’aurais pu t’envoyer un message plutôt qu’une lettre. Mais revenons au sujet principal. Tout le monde regarde son téléphone quand ils sortent se balader ; et en plus ils ne regardent pas où ils vont, ils nous foncent dedans et on est obligé de les esquiver. Maintenant plus personne ne se parle dans la rue, et on ne fait plus aucune rencontre. Si quelqu’un part à la campagne pour trois jours et qu’il n’y a pas de réseau pour aller sur des applications, il va faire la tête, alors qu’il pourrait profiter du paysage.

Mais le pire c’est que la technologie augmente de plus en plus vite et on crée des téléphones plus performants. Alors les gens jettent leurs anciens téléphones pour en racheter un autre, car ils veulent tous être à la dernière mode.

 Margot à Kiara, au sud de l’Amazonie

Frrranchement

          Le 15 Décembre 2015, ma grand mère, mes parents, mon petit frère et moi étions à l’aéroport Charles de Gaulle pour partir deux semaines en Thaïlande. Mais au moment de montrer nos passeports, mon père est interpellé…

          Nous l’attendions tous pour pouvoir partir mais lorsqu’il revint, il avait l’air déprimé.

– Ils ne veulent pas me laisser partir car mon passeport n’est plus valable, nous dit mon père.

– Comment ça ? Pourrr une fois que tu n’as pas oublié quelque chose, il faut qu’il y ait un prrroblème, rétorqua ma grand mère à mon père.

– J’ai essayé tous les moyens mais ils ne veulent pas que je parte, nous expliqua encore mon père. Mon frère commença à pleurer.

– Mais comment on va faire, mamie ne sait pas du tout parler anglais, dit mon frère.

– Moi? Bien sûrrr que si je parrrle anglais, répondit ma grand mère.

– Alors comment on dit bonjour en anglais?  dis-je.

– Go moné, répondit ma grand mère en hésitant un peu.

– Et au revoir ? dit mon frère.

– Godde byeee, répondit encore une fois ma grand mère.

          Ma mère, ma grand mère, mon frère et moi étions maintenant dans l’avion, qui n’allait pas tarder à décoller. Quand, soudain, on entendit une voix :

-Bah alors ?  Ils m’ont laissé passer !  C’était mon père.

– Dans le temps on n’avait pas ce genre de prrroblème, frrranchement les jeunes de nos jours ! rétorqua, soulagée, ma grand-mère.

Courageuse et pessimiste

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tout point semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.

Moi par exemple je fais plus jeune que mon âge alors je peux mentir pour faire des choses gratuitement, mon double en revanche a une tête de gamine donc on ne la prend jamais au sérieux. J’ai les cheveux ondulés, châtain clair et mes yeux sont verts, elle ses cheveux sont gonflés et hérissés et ses yeux sont rouges le matin. Nos caractères sont différents, je suis plutôt gentille, bienveillante, rigolote et courageuse. Elle, elle est souvent de mauvaise humeur, jalouse, stressée, pessimiste et trop sensible. Moi, je suis assez sportive et travailleuse, elle, elle ne peut pas se lever de son canapé car elle est trop flemmarde et elle perd espoir tout le temps.

En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, ces deux êtres, moi et elle, elle et moi vivons dans un seul corps. Moi je suis simplement parfaite alors qu’elle…comment dire…elle a beaucoup de défauts.

Comme elle est jalouse de moi, elle essaie de me trouver des défauts mais elle n’en trouve pas. Je me moque gentiment – elle pleure ; nous n’en finissons jamais.