All posts by maeva.rouge

S comme si impressionnant

Arthur a le teint frais, une jolie mine, il est grand, beau, musclé, possède un tas de smartphones, un tas de vêtements de marques.
Dès que quelqu’un ose écraser ses chaussures de marques, c’est la folie, une crise cardiaque pour lui, comme un tremblement de terre.
Quand il parle, on l’écoute, quand il s’arrête de parler, on attend que sa parole d’or revienne aux oreilles des entendeurs.
Arthur met à l’écart tout ceux qui ne sont pas de sa catégorie, la catégorie du « style beau gosse » comme il dit, il est arrogant et se vante à tout va.
Dès qu’il obtient un nouvel objet de valeur ou de marque, tout le monde est au courant, réseaux sociaux, textos, photos, c’est la débandade.
Bref, Arthur est matérialiste.

Si seuls

Paris, le 13 mars 2019

Chère Olivia,
Tu dois sûrement être en Pologne lorsque je t’écris cette lettre, qui va sans doute fort t’intriguer.
Ici à Paris c’est assez particulier, surtout au niveau de la jeunesse.
Tu veux que je t’explique, toi qui n’as jamais visité Paris et ses drôles de mœurs ?

Ici tout le monde se plaint : lorsqu’il fait froid tout le monde veut le soleil, et, quand celui ci se montre, tout le monde n’a qu’une phrase à la bouche « oh j’ai chaud! » sans doute pour se faire remarquer par les autres.

Tout le monde est scotché à son objet appelé « téléphone portable » c’est comme ça qu’ils communiquent, quand tu regardes autour de toi, tout le monde a le nez par terre, pourquoi ? Ils regardent en fait leur téléphone. Il ne faudra pas s’en étonner quand ils trébucheront tous.

Il y a une mode, faire pareil que les autres, au niveau vestimentaire, dans le vocabulaire, et encore dans bien d’autres domaines… J’ai mon style bien particulier tu le sais, mais j’ai fait l’expérience d’être différente d’eux… Ils commencent alors à chuchoter et à rire en me regardant ! Est-ce normal ? Sans doute dans leur société…

Autour de moi, tous les gens de ma classe sont dits  « populaires » ce concept est celui d’avoir pleins d’amis, mais attention , ce ne sont pas des amis comme nous les connaissons en Pologne, dans notre vocabulaire on traiterait ça plutôt comme une connaissance. Intéressant.

Voilà j’espère que tout va bien de ton côté, j’attends ta réponse avec hâte.

Maëva.

Un vrai pot de colle

Contrairement à ce que vous pourriez croire mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Elle est, dans l’ensemble, beaucoup moins bien que moi.
Moi, par exemple, je suis belle, j’ai de jolis yeux bleus, des cheveux châtains et une frange qui peut me rendre mystérieuse ; elle, elle est petite, grosse, dépressive, complexée. Je suis drôle, j’ai un style vestimentaire qui sort de l’ordinaire et qui plaît souvent au gens. Elle, devant le miroir, elle se trouve horrible dans tout les habits qu’elle essaye et perd confiance en elle.
Je suis positive et énergique, elle , elle se braque lorsque il lui faut parler de sujets qui la concernent.
Moi, je sais danser et je ne peux m’empêcher de danser sur n’importe quelle musique. Elle elle a honte de se montrer devant les gens et fait exprès de se rendre ridicule.

Comme elle est envieuse de moi, elle traîne toujours avec moi, un vrai pot de colle !
Alors je m’enerve, je lui dis de partir et d’arrêter de me copier. Alors elle se fait toute petite mais essaie toujours de se mettre dans ma poche, je m’énerve, elle s’énerve aussi, nous n’en finissons plus.