All posts by joane.bohbot

P comme Pâtes ou Pattes

Je rentrais de soirée et j’étais en état d’ébriété. Je voulais donc me détendre, je m’assis sur la chaise et, soudain, je sentis une énorme pression, la chaise commençait à trembler.

Quand je tournai la  tête, je vis une queue longue et pointue qui se dandinait. Sur les pieds de la chaise se formaient des pattes velues et couvertes d’écailles. La créature qui s’était formée sous mes fesses commençait à  se lever et je vis une tête avec deux cornes dessus. L’alarme incendie se déclencha  car la créature avait craché du feu. De la fumée sortit par la cheminée, la maison sentait le brulé et puis, tout à coup, je me réveillai en sursaut et je me rendis compte que les pâtes que j’avais mises à chauffer, brûlaient dans ma cuisine.

C comme la Charrette et les boeufs

Si j’étais un fromage, je me mettrais du parfum tous les jours.

Si j’étais un chewing-gum, je serais collant comme de la colle forte.

Si j’étais un lion, je ferais régner la loi dans la jungle.

Si j’étais un clavier,  je m’appellerais José.

Si j’étais la reine, je ferais la paix dans mon pays.

Si j’étais Pablo Escobar, je serais le roi du monde.

Si j’étais un sport, je serais le basket-ball.

Si j’étais un fruit, je serais une fraise bien rouge.

Si j’étais une princesse, je serais FUNKY.

Si j’étais un voleur , je m’appellerais Shipper.

Si j’étais maçon, je ramènerais des boissons.

Si j’étais une charrette, je me mettrais avant les boeufs.

S comme Soir de pleine lune

Martine était seule et sans amis et elle se réfugiait dans son journal intime où elle écrivait ses chagrins et ses malheurs. Ses camarades de classe l’embêtaient beaucoup au point qu’elle ne veuille plus avoir à supporter cela.

Or, un soir de pleine lune, elle en eut assez de ces gamineries et décida d’arrêter de se laisser faire.

Le lendemain, la jeune fille qui l’embêtait  récidiva, cela devenait la routine. Mais, par chance, un de ses camarades, Louis, dont elle  était secrètement amoureuse l’aida.

Dix ans plus tard, Martine et Louis étaient mariés avec deux jolies jumelles prénommées Nadia et Diana. Ils avaient eu des hauts et des bats mais ils s’aimaient et c’était le principal. Malgré les difficultés de la vie, Martine n’avait jamais baissé les bras.