All posts by jahan.bhikoo

Donatien

Donatien est pâle, le visage creux et les joues enfoncés dans ces creux, le regard fuyant et vif, les épaules tombantes, le corps fin, le pas lourd et maladroit. Il parle peu, mais quand il le fait, il le fait d’une voix effacée. Il est discret et invisible, on s’étonne souvent de sa présence au bout d’une demi-heure. Il s’arrête, et l’on continue, on le perd, il se règle sur ceux qu’il juge dans la norme. S’il parle on l’interrompt, on ne l’écoute pas. Il ne s’assied pas en compagnie.

Il est anxieux, sérieux, patient, calme, mystérieux sur absolument tout : il se croit le mal de la terre. Il est timide.

Clones

Cher Yumi,

Je ne vois plus que des clones, ils sont tous pareils : même habits, même expressions. Ils se copient tellement qu’ils ont maintenant la même façon de penser : ils ne pensent qu’à eux, eux et leur égo surdimensionné aussi. J’ai pu observer cela depuis l’école élémentaire. Ici, à Paris, tout le monde joue un rôle, celui d’être le plus « normal » possible. Et si tu es différent, alors tu attises la curiosité et la haine de ces gens. Alors si tu es différent, il faut te cacher ou fuir. Oublier ses rêves pour se conformer à cette société c’est la seule chose à faire. Si tu veux pouvoir être toi-même il faut devenir célèbre et là tu imposeras ton choix. Mais sache que lorsque tu auras montré qui tu es, soit on te jugera soit on te copiera. Ce phénomène aussi stupide et éphémère que le buzz de Cyril Hannouna est appelé « la mode ». Ce processus rempli de codes aussi complexes qu’inutiles permet de cloner n’importe qui, tant que peut  fonctionner cette société de consommation qui vend à des prix frôlant le P.I.B des pays les plus pauvres des vêtements ou objets qui ne servent qu’à montrer à quel point on est fortuné. Et les gens le font car ils cèdent à la pression du groupe : même s’ils doivent faire du mal, ils suivront toujours ce groupe quitte à douter de leurs actions passées toute leur vie durant. Ces groupes s’attaquent constamment à des minorités : pauvres, obèses, étrangers… Pour qui ces pantins se prennent-ils? Pour ce qu’il ne sont pas, des rois. Mais que sont-ils au fond? Des monstres ? Non, simplement des produits de leurs environnement, qui ne savent plus aimer.

Ils se conforment à des copies conformes qui ne pensent qu’à leur confort.

De clone n°9856 a Yumi

Fourbe et drôle

Contrairement à ce que vous pourriez croire, mon double n’est pas en tous points semblable à moi.

Il est dans l’ensemble beaucoup moins bien que moi.

Moi, par exemple, je suis drôle et sociable ; lui il est timide et cassant quand on l’énerve.

Je suis élancé et sportif tandis que lui est feignant et lunatique.

De mon côté, je suis gentil, souriant et calme, du sien il est fourbe, parano et trop énergique.

Je suis courageux, tolérant et réfléchi, lui se laisse faire, fonce tête baissée et peut laisser exploser sa colère d’un coup.