All posts by helena.cairat

D comme Différence

J‘aime : les pâtisseries, lire pendant des heures, aller au restaurant,    la saga Harry Potter, danser, jouer de la flûte, peindre, les activités manuelles, les animaux, jouer avec mon chat, passer du temps avec mes amis, les fraises, les biscuits, les cookies, voyager, découvrir, l’aventure, les marshmallows grillés, écrire des histoires, l’escalade, Charlie Chaplin, les comédies musicales, les films d’action, la mythologie romaine ou grecque, le théâtre…

Je n’aime pas : un dimanche pluvieux, une balade ennuyeuse, les pommes, les légumes, les films Disney, les voitures, les cravates, les repas de famille trop longs, la téléréalité, les lundis matin, se réveiller en pleine nuit, les carottes, les films d’horreur, avoir chaud, les versions françaises des films étrangers, le suspense à la fin d’un film, les avocats, les ongles rongés, attendre pendant longtemps avant manger…

D comme Dame pourpre

La

voilà, la

Dame pourpre, toujours

aussi  belle,  aussi  chatoyante.

Elle     vient,     une     fois     dans

l’année,   dans   un   cimetière.   On

ne la voit pas plus, mystérieuse, silencieuse.

Dans ce cimetière, elle s’agenouille, et

pleure auprès d’une tombe.

Ses larmes reflètent les

étoiles scintillantes de

la         nuit

sombre.

 

T comme Tulipe

Tu es toujours la même, aussi belle et fidèle,

Unique et annonciatrice du printemps,

Libre de t’ouvrir sous les regards du soleil et des gens.

Instant de bonheur pour nos yeux envieux de ta fraicheur.

Puis tes pétales multicolores nous font des sourires racoleurs,

Enfantant en nous des rêves qui nous mènent dans un autre monde.

M comme Musique

On joue. On s’envole, on part.

Dans un monde de notes, on s’exprime.

De la rage, de la colère, de la joie, de la tristesse.

Tout est là ! Au fil des années, elle ne change pas.

On s’amuse, on prend du plaisir.

On marche, lentement, on écoute.

La musique reste la même, au fil des années, relatant des histoires.

C’est beau, magnifique. Du plus grand des compositeurs jusqu’aux artistes de rue.

On entend tout !

Un art ou un hobby, on apprécie la musique comme on veut !

Puis on redescend, on relâche tout, on revient à la réalité, coincée.

Mélancolique, on s’ennuie.

 

P comme Partir

 Partir,

voilà ce

que je veux.

M’envoler au loin,

mais je suis coincée ici

à rentrer dans la vie adulte.

Je veux rester une enfant, ne jamais

vieillir. Rêver autant que je veux,

courir    dans    un    jardin    en

riant. Inventer des histoires

qui       s’envolent

dans          l’

imaginaire.