All posts by amandi.wijesekara

P comme Prendre des vacances

Choses qui nous font penser à prendre des vacances

Le moment où l’on rentre de l’école.

Les beaux paysages que l’on voit passer à la télé.

Les valises rangées dans les placards.

Les photos de mes dernières vacances.

Les cris de mon professeur.

 

Choses qui nous font dormir

La douce musique qui se balade dans nos oreilles.

Etre à la plage avec les pieds dans l’eau.

Etre dans le calme absolu.

Avoir le soleil qui caresse la peau.

Ecouter une conversation ennuyeuse.

 

Choses qui nous donnent le sourire

Ecouter une bonne musique.

Un bon gâteau après avoir eu le moral à zéro.

Avoir des places de cinéma pour sortir avec ses amis.

Avoir une nouvelle tablette.

Avoir une bonne note.

 

Choses qui nous ennuient

Sortir faire ses courses quand il pleut.

Etre à une reunion de grandes personnes.

Ecouter la conservation la plus ennuyeuse au monde.

Etre privée de sortie quand il fait beau.

Ne plus avoir de batterie sur son télephone quand on veut passer un coup de fil urgent.

 

Choses qui nous énervent

Etre très malade avant de partir à un rendez-vous important.

Renverser un verre d’eau sur des  papiers importants.

Les personnes qui mangent en faisant du bruit.

Les personnes qui nous énervent jusqu’à se que l’on craque.

Les voisins qui nous réveillent à minuit en faisant des travaux de minuit à trois heures du matin.

C comme une Chaise ou une Créature ?

J’étais assis sur une chaise, je regardais une autre chaise. Soudain, je crus voir  la chaise changer de couleur : elle passait de beige orange à une couleur un peu plus bizarre, peut-être un violet vert. Et puis j’imaginai une queue apparaître  avec une petite flèche au bout, de petites fumeroles  apparaissaient et elle commença  à cracher du feu. Je me levai de ma  chaise de peur qu’elle se transforme aussi. Puis je quand je voulus sortir de la pièce, je crus  que la chaise se transformait en une horrible créature, cette créature ressemblait beaucoup à un dragon .

Est-ce possible ?

M comme Musique unique

Si je savais marcher, je saurais courir.

Si j’achetais un livre, j’aurais la connaissance.

Si j’avais un talent, je le donnerais.

Si  j’avais un autre membre, je ne saurais quoi en faire.

Si j’avais un verre d’eau, j’en ferais un lac.

Si j’avais un cadeau, je le donnerais.

Si je savais réfléchir, je saurais faire.

S’il y avait  grève, je me serais amusée toute la journée.

Si j’avais un ami, j’en ferais mon meilleur ami.

Si j’écoutais de la musique, je la rendrais unique.

Si j’avais de l’argent,  j’achèterais le bonheur.

Si je savais lire, je saurais écrire et vice versa.

Si j’avais des ailes, je saurais voler.

Si je pouvais voyager, j’irais sur la lune.

Si j’étais mort, je ne saurais où aller.

Si je marchais sans m’arrêter, j’irais jusqu’à l’au-delà.

Si j’étais le propriétaire d’un terrain de jeux, je passerais la journée à m’amuser en laissant juste les personnes que j’aime entrer.

Si les oiseaux perdaient leurs plumes, je les mettrais sur moi pour prendre mon envol.

Si j’étais un continent, je serais l’Amérique.

Si je devais choisir une destination, j’irais à Hawaï.

Si j’avais la grippe, je resterais enfermée dans ma chambre.

 

 

E comme Enigme

Un soir, la fille n’était toujours pas revenue de l’école, ses parents commencèrent à s’inquiéter. Une trentaine de minutes plus tard, la porte s’ouvrit. C’était elle, ses parents furent soulagés de la voir, mais, quand elle s’assit, les parents découvrirent de petites entailles sur tout l’avant bras de leur fille, elle leur dit de ne pas s’inquiéter et que ce n’était rien, alors les parents crurent leur fille.

Le lendemain, à l’école, la fille perdit connaissance et elle fut toute de suite emmenée à l’hôpital. Une fois là-bas, on découvrit qu’elle avait perdu un peu de sang à cause des entailles.

Un mois passa, la fille commençait à reprendre des forces mais elle avait toujours une chose en tête : dire la vérité à ses parents. Quand les parents rentrèrent, elle avoua. Ses parents furent soulagés d’apprendre la vérité : elle aidait les petits enfants qui ne savent plus vraiment marcher à réapprendre et certains enfants qui avaient trop peur de tomber plantaient souvent leur ongles sur l’avant bras de la fille, ce qui expliquait les petites entailles.

Un lundi matin, les parents et la fille partirent au centre où  ils réapprennent aux enfants à remarcher et ils découvrirent qu’il n’y avait plus beaucoup de gens pour aider ces pauvres enfants. Alors ils commencèrent à faire des affiches, la fille donna une partie des affiches à l’école et les parents en donnèrent à leurs collègues. Quand les parents et la fille arrivèrent au centre, ils découvrirent une énorme surprise en voyant tout le monde qui était arrivé pour soutenir le centre, certains versaient de grosse d’argent pour sauver le centre.                                                                                                                                     Le centre pouvait ré-ouvrir!