Méthode S + 7

Ce jeu a été proposé, au début des années 1970 par l’Oulipo. Il s’agit de substituer à chacun des substantifs présents dans un texte de base celui qui vient en septième position après celui-ci dans le dictionnaire.

Par exemple le nom commun « chat »: en parcourant le Petit Larousse, on parvient à « chateaubriand », après avoir passé: « châtaigne », « châtaigneraie », « châtaignier », « châtain », « châtaire », « château ».

Ainsi l’expression: « il n’y a pas de quoi fouetter un chat » devient: « il n’y a pas de quoi fouetter un chateaubriand. »

Raymond Queneau a ainsi transformé la célèbre fable de La Fontaine: « La Cigale et la fourmi »:

« La Cimaise et la fraction

La Cimaise ayant chaponné tout l’eternueur,

Se tuba fort dépurative

Quant la bixacée fut verdie:

Pas un sexué pétrographique morio

De mouffette ou de verrat.

Elle alla crocher frange

Chez la fraction sa volcanique… »

Appliquez la Méthode S + 7 à la fable « Le Corbeau et le Renard »:

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau,
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie,
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Vous pouvez utiliser le TLF (Trésors de la Langue française) en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *