Virgule ou crocodile

Cher Nathan,

Je viens d’arriver à Paris et je suis très étonné de la manière dont les jeunes de cette ville s’habillent. Au collège, ils prétendent ne pas  vouloir l’uniforme pourtant, inconsciemment, ils le portent. Tous, sont des clones, tous ont le même tee-shirt, tous ont le même jogging, les mêmes chaussures. Et surtout les Parisiens veulent tous avoir la petite virgule sur leurs vêtements, il n’y a pas de différence, pas d’originalité. Bref, heureusement qu’il y a leur visage pour les différencier.

Le plus incroyable dans tout ça, c’est leur naïveté. Leurs vêtements, soit disant de marque, ne coûtent pratiquement rien à la personne qui les crée pourtant elle les revend cinq fois plus cher à ces « pigeons ». En effet, le vrai prix d’un tee-shirt avec le petit crocodile avoisinerait plus les 10 euros que les 50 euros. Pourtant les petits Parisiens achètent quand même ces vêtements pour satisfaire leur égo mais surtout pour ne pas paraitre ringard auprès de leurs amis.

Autre chose, chez nous Nathan, les casquettes servent à nous protéger du soleil. Ici, à Paris ce n’est pas le cas. Eux, les ados parisiens, ils la portent à l’envers et je ne sais pas pourquoi. Peut-être pour protéger leur nuque du soleil ou bien pour bronzer du front…

Quant aux filles, elles se badigeonnent le visage de crème de toutes sortes, de mascara, de blush, de fard à paupières et tout plein d’autres choses dont je ne connais pas ni le nom ni l’utilité. Mon hypothèse est qu’elles ne veulent pas montrer leur vrai visage. Soit elles ont honte d’elle-même, soit elles pensent se trouver plus belles avec une couche de peinture sur le visage.

Dernière remarque originale, j’imagine que tu connais la mode chez les filles de se percer les oreilles ?  Et bien je t’apprends qu’il existe aussi les piercings au nez, au sourcil, aux lèvres, à la langue et au nombril. Moi je ne connaissais pas cette mode avant d’aller dans cette ville. Dans le nez cela me fait penser aux vaches !

J’en ai fini avec cette ville et surtout ces habitants très spéciaux ! J’espère te revoir bientôt pour te montrer les photos à mettre dans mon album.

Je t’embrasse bien fort

De Nathan à Paulus, Issoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *