Bouton

Cher Yasmina,

Je suis venu à Bordeaux  pour retrouver des amis et j’ai eu l’occasion de voir leur manière de vivre. En particulier, leur utilisation de l’énergie.

Tu sais, Yasmina, la vie ici est très différente de notre vie au bled. En effet, les Français utilisent des sources d’énergie que nous n’avons pas pour nous chauffer, cuisiner, nous déplacer… et tout cela ne leur demande aucun effort. Par exemple, pour s’éclairer, il suffit d’appuyer sur un petit bouton. Pour se déplacer, presque chaque personne possède une voiture…

Les Européens se servent des énergies sans modération ! Ils n’ont pas de limites et cet important gaspillage me semble intolérable. J’ai pu voir par exemple que certains habitants allument une lampe dès qu’ils entrent dans une pièce et qu’ils ne prennent même pas la peine de l’éteindre quand ils en sortent. Ils laissent même parfois la lumière toute la journée ! A force, cela ne choque plus personne ; pour eux, ces gestes sont devenus banals.

A Bordeaux , il y a beaucoup de technologies comme l’ordinateur, le GSM, le GPS, les jeux vidéo… qui demandent beaucoup d’énergie et que beaucoup de personnes utilisent fréquemment. Parfois, cela devient même excessif. Les gens laissent ces appareils allumés toute la journée, sans se soucier de l’énergie consommée.Tu serais fou de rage si tu voyais comment ces Européens jettent leur argent par les fenêtres. Il est normal, pour eux, de laisser une lumière allumée dans une pièce vide, de chauffer les maisons alors que les fenêtres restent ouvertes…

Quand on pense que chez nous, beaucoup de gens n’ont pas l’électricité ni le gaz car chez nous, nous avons l’habitude de nous chauffer au bois, de nous déplacer à pied ou à vélo… Nous nous passons bien de tous leurs appareils électriques qui semblent si importants à leurs yeux ! Maintenant, sans ordinateur, téléphone portable… les gens semblent perdus. Tu sais, je pense qu’avec toute l’énergie dépensée par une famille , on pourrait faire vivre tout un village de chez nous, et pas seulement pour les premiers besoins !

Yasmina, je peux te le dire à présent, je ne vais pas rester longtemps à Bordeaux . J’ai vraiment envie de retrouver au plus vite notre village.

A très bientôt, je me réjouis de te voir et de connaitre ton point de vue sur tout ce que je viens de te raconter.

Jade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *