S comme Soir de pleine lune

Martine était seule et sans amis et elle se réfugiait dans son journal intime où elle écrivait ses chagrins et ses malheurs. Ses camarades de classe l’embêtaient beaucoup au point qu’elle ne veuille plus avoir à supporter cela.

Or, un soir de pleine lune, elle en eut assez de ces gamineries et décida d’arrêter de se laisser faire.

Le lendemain, la jeune fille qui l’embêtait  récidiva, cela devenait la routine. Mais, par chance, un de ses camarades, Louis, dont elle  était secrètement amoureuse l’aida.

Dix ans plus tard, Martine et Louis étaient mariés avec deux jolies jumelles prénommées Nadia et Diana. Ils avaient eu des hauts et des bats mais ils s’aimaient et c’était le principal. Malgré les difficultés de la vie, Martine n’avait jamais baissé les bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *