Category Archives: Objet de la ville

L comme Lampadaire

Il est solitaire et donne un air triste. Il éclaire la rue comme le soleil éclaire le monde, avec sa lumière jaune.  A chaque fois que je le vois, il me fait réfléchir, il me fait me perdre dans mes pensées. Sa couleur marron me fait penser à des choses drôles auxquelles je n’aurais jamais pensé auparavant. Il est tellement grand qu’à force de lever la tête pour le  regarder, il me donne mal au cou.

P comme Poubelle

Cette poubelle sur le coté d’un trottoir attend sagement que quelqu’un vienne lui secouer la tête pour en remplir son cerveau. Elle se voit souvent vide, parfois remplie. Ce quelle attend le plus dans la vie, c’est les moments où elle se fait promener d’un coté à l’autre pour se faire vider des idées qu’elle en tête et en avoir d’autres différentes. Une fois, la tête vide, le cycle continue, jusqu’à ce qu’elle se fasse broyer dans une usine avec toutes ses amies qui ont subi la même vie. Une fois broyée, elle est réutilisée pour la même fonction sous d’autres formes et d’autres couleurs.

S comme Sourire

Elle n’avait rien de différent des autres. Mais pour moi, c’était justement cette banalité qui la rendait particulière. Je me souviens : quand j’étais petit,  je la voyais tous les jours sans m’en rendre compte. C’est seulement après qu’elle a disparu de ma vue que je me suis rendu compte de son existence. Elle était très timide et la pauvre ne possédait qu’un seul œil, et c’était en ouvrant sa grande bouche qu’elle laissait passer les chanceux qui possédaient la voiture et  « la clé magique ».

Un jour, une voiture la percuta et lui brisa toutes ses dents qui la protégeaient des intrus ne possédant pas cette « clé magique ». Mais la pauvre s’en est retrouvée démunie et ainsi plusieurs personnes ont violé son intimité. Cela l’a rendue vraiment triste au point où son œil jaune qui s’illuminait à chaque fois qu’elle baillait ne brilla plus. Il fallut plusieurs mois pour que la malheureuse retrouve son sourire éclatant.

Depuis,  cette porte de garage a été changée, je la trouve moins joyeuse.

N comme Notre endroit sombre et rayonnant

Peu éclairé, dans un endroit où tout est caché.

Presque  dans un coin, où plus personne ne veut aller.

Fait d’un bon bois, entouré d’herbe, souvent caché par le soleil. On y passait nos soirées.

On ne regardait pas l’heure, mais on restait presque jusqu’à l’aube. On contemplait la rosée, nous étions étonnés.

Des histoires sorties de nos bouches, des plus farfelues au plus étranges. Quelques unes douces et d’autres qui font peur.

Nous remplissions d’imagination cet endroit lugubre, nous réussissions à éclairer un banc noir avec rien.

Aujourd’hui nous sommes grands et le temps a changé. Morceaux de bois qui n’ont plus aucune valeur.

Nous avons rendu un banc vivant avec notre imagination débordante,  depuis je donne vie à tout ce qui me passe sous la main.

M comme Moche

Elle est moche, elle pue, elle est rectangulaire, on y trouve parfois des clochards, on peut trouver un corps mort dedans, la dernière fois j’ai vu une souris s’y balader. On y met nos déchets du passé, nos photos de l’avenir, je peux y perdre ma boucle d’oreille quand je m’approche trop près. Elle n’est pas très belle ma poubelle.

M comme M&M’s

C’est une machine qui distribue de bonnes choses… parfois inattendues.

Une fois, il m’est arrivé  une petite anecdote avec cet objet. On était à Aquaboulevard avec ma mère et ma sœur. On a voulu prendre des M&M’s dans la machine. Evidemment, on voulait  en prendre deux. Le premier est bien passé et puis le deuxième est resté bloqué ! Alors on essaye de  bousculer la machine mais le paquet ne descend pas. Mais moi je voulais mon paquet de M&M’s, ma mère a remis une pièce. Et deux paquets  sont tombés !

On était content avec ma sœur car on avait trois paquets pour deux.

 

F comme Froid dans le dos

Il est fait d’un plateau de pierre semblable au marbre, il a l’air fier avec ses accoudoirs en fer.
Il peut faire froid dans le dos.
Il peut t’aider à attendre un rendez vous si tu es fatigué.
Certains y écoutent leur musique, comme moi.
Je regarde le ciel sous la pluie, ses frères jumeaux sont vides, je dois être la seule à être assise sur ses genoux de pierre.
Il a l’air d’un simple banc mais, après tout, moi, je l’aime bien, ce banc devant Monoprix.

E comme Emportée

Souvent le silence pèse sur cette aire de jeux.  Vieux, son vert abîmé me fait réfléchir, souvent assise, toujours adossée, plus du genre pensive. Il me soutient au sens propre, parfois au figuré. Sous ses airs maussades, il me donne la force de tout remettre en question. Les enfants qui jouent devant l’école sont comme des papillons qui s’évadent peu à peu de l’emprise de leurs parents, comme si le vent les emportait. Je les regarde jusqu’à ce que le soleil me fasse signe de m’en aller.

B comme Boîte

Cette boîte qu’on peut trouver à l’intérieur ou au dehors d’un immeuble, ou d’une maison.
Cette boîte, il faut une clé pour l’ouvrir.
Cette boîte dans laquelle nous recevons des papiers ou des pubs.
Cette boîte que chaque matin je suis impatiente d’ouvrir.
Chaque matin, j’attends le facteur en espérant qu’il me donne cette lettre.
Cette lettre de ma meilleure amie que j’attends depuis des mois.
Et je commence à me dire que cette lettre n’arrivera jamais.
Alors je pense que vous l’avez deviné : cette boîte, c’est ma boîte aux lettres