Category Archives: Fenêtre

E comme Ecole

Des voitures,

De grands immeubles,

L’école la Cerisaie,

La Tour Eiffel,

La Foire du Trône,

La tour Montparnasse,

Un parc avec des petits,

Des routes,

Des nuages gris,

Des arbres,

Des cheminées,

Des personnes,

Des branches,

Des lampadaires,

Un balcon avec des fleurs rouges et enfin des adultes sur un banc.

 

 

 

G comme Grillage

le bruit des bateaux qui circulent sur la Seine

Le soleil qui illuminent ma fenêtre

Le voisin d’en face qui s’allume une cigarette

Les oiseaux  sur les fleurs

Le bruit des motos l’autoroute

Le canapé abandonné sur le trottoir

Les passants se promenant au soleil

La vieille  dame du coin qui s’achète une baguette

La fumée de l’usine d’à côté

Le panneau de la ville d’en face qui nous sourit

Le gris de la route qui se détériore

Les voitures stationnées qui se reposent

Le bruit du chantier d’en face

Les pétales de fleurs sur le trottoir

Le pont qui survole la Seine

Le grillage qui enferme les plantes

Les plantes qui tentent de sortir du grillage

Les bandes blanches qui suivent le trottoir

La course des nuages dans le ciel

 

 

R comme Rachid

Le soleil du printemps

Le bruit des voitures

Les sillons des avions dans le ciel

Les nuages se déplaçant selon le vent

Les cuisiniers en pause à l’arrière du bâtiment

Le rouge brique du collège

Le parking des professeurs

Les vitres du réfectoire

Le vélib stationné près des motos

La haie en buisson du grillage

Les ombres sur la route

Les plantes sur les toits des terrasses

Les interdictions de stationnement à la sortie des parkings

Le thuya planté devant le collège

Les cheminées sans rien de spécial

Les feuilles des arbres parties durant l’hiver

Le camion de livraison de la cantine

La grille du collège

Rachid, un employé du collège.

L comme Lumière

La lumière jaune recouvrant ce parking

Le ciel blanc et pluvieux de l’hiver

Le long chemin de pierres qui relie les deux immeubles

Le bruit du moteur des voitures

La lune qui se fond dans les nuages blancs

L’école maternelle sur la gauche

Les voitures toutes différentes les unes des autres

Ce lointain restaurant au coin de la rue

Les hautes cheminées

Les fenêtres arrondies de l’immeuble  d’en face

Tous ces immeubles si différents

Le reflet de l’ordinateur sur la vitre

Les lampadaires blancs

Les arbres à moitié feuillus

Cette verdure entourant l’immeuble

Les toits des immeubles de Charenton

Le cadre gris de la fenêtre

Cette lumière  qui attire l’œil

D comme Derrière la fenêtre

Le matin quand je me lève je me dirige vers ma fenêtre

Et devant ma fenêtre  un poteau

Derrière le poteau le trottoir

Sur le trottoir deux femmes qui discutent

Derrière les femmes qui discutent  la route

Sur la route une autolib grise  en mouvement

Dans l’autolib grise en mouvement un homme qui conduit

Derrière l’autolib  grise en mouvement des voitures garées

Derrière  les voitures garées des passants

Derrière les passants il y a de la verdure

A coté de la verdure  un muret

A côté du muret  un portail

Derrière la verdure le muret et le portail un bel immeuble rose

Sur cet immeuble rose de belles fenêtres

Derrière ces jolies fenêtres de charmants rideaux

Derrière ces rideaux sûrement quelqu’un

Au dessus de cet immeuble

Il y a le ciel et les nuages

Et moi je suis là derrière ma fenêtre à observer ce monde

 

 

C comme Choses cachées

Les tags cachés

Des portes déraillées

Des fenêtres brisées

Le mauvais côté d’une ville

Les affiches semi-arrachées

Les murs grisés par le temps

Les illustrations incompréhensibles

Le bruit de la Seine au passage des bateaux

Les constructeurs sur le champ en travaux

L’autoroute qui gémit sous les automobiles

L’arceau du terrain de basket qui vibre sous la puissance de la balle

Le ronron des scooteurs près du hall

Les regards des voisins chaleureux ou bien désagréables

Tout cela par une aventure effroyable

Quelques affiches dans des mains

Les  bus qui n’attendent pas les passagers poursuivant leurs chemins

Les aboiements du chien des voisins

Nos rires hypocrites mêlés à ceux des autres

Les montagnes russes de la foire

Les cris des enfants dans le parc

V comme la Vue

Le coucher de soleil.

Le ciel orangé.

L’épaisseur des nuages s’atténuant.

L’eau du fleuve trouble.

Les bateaux statiques.

Les immeubles dressés.

Les lampadaires allumés.

Le sifflement des oiseaux.

Les rayons lumineux sur l’eau.

Les stades se vidant.

La faible présence des passants.

Le chuintement des chouettes.

Les trottoirs rougeâtres.

Le réveil des moustiques.

Le sommeil du bruit.

V comme Vue sur Paris au delà de ma fenêtre

Le haut de la tour Eiffel

Le bruits des moteurs de voitures

La foire du trône et ses musiques

La Seine et ses bateaux

Le pont avec les passants

Le parc pour les chiens

Les arbres et ses feuilles

La grand’ roue des champ Élysées

La route en goudron

Les voitures

Les oiseaux dans les aires de jeux

Les nuages dans le ciel coloré

Le coucher de soleil au nord de la ville

Le claquement des volets

La lune qui apparaît au coucher de soleil

Les façades des immeubles

Le Sacré Cœur

Le bout du collège

Le parking et ses voitures

Les chats errants qui se baladent

B comme Barrières

Les bâtiments blancs habités

Le ciel bleu avec les nuages

Les voitures qui sont garées

Les barrières vertes qui séparent le collège du trottoir

Un viel homme passe vers 13 heures tout seul

L’arbre n’a pas encore de feuilles

Les barrières blanches protègent les habitants

Le grand lampadaire bleu éteint

Les plantes vertes qui sont au dernier étage

La cheminée éteinte

Un camion blanc avec une bande jaune

 

 

C comme le Charme de la ville

Le règne du ciel

La puissance du bâtiment

Le reflet dans la rivière

Les ombres des fenêtres

L’inspection des yeux

La méfiance des passants les uns envers les autres

Pourtant tous pareils

La monotonie des feuilles

Le crissement des voitures

Le mélange des saisons

La négligence des innocents

L’épopée de ce chat gris

La domination des nuages

Les visages éphémères

Le clapotis de l’eau

L’inexorable froid

Le rang des voitures

Le rire des enfants

Le charme de la ville