Category Archives: B

B comme Brosse à canard

Un froid de dents avec une brosse à canard.

Une pomme de poule avec une chair de terre.

Un fer d’automne avec un vent à repasser.

Un froid portable avec un  ordinateur d’hiver.

Un mot d’utilisateur avec un nom de passe.

Une lampe de poche avec un livre de poche.

Un mort à dos avec un sac de rire.

Une page à modeler avec une pâte d’accueil.

Un tapis d’alimentation avec un câble de souris

Un tableau de recherche avec une barre de bord.

 

avec William

 

 

 

 

C comme un Croissant de neige avec une boule de lune

Un repas de mai avec le mois de famille

Un soleil de prison avec  une porte d’été

Un sac de fourrure avec un manteau de voyage

Une boule de lune avec  un croissant de neige

Une statue de France avec la boulangerie de glace

Un immeuble d’automne avec une feuille en feu

Un sapin de fleurs avec un pot de Noël

Un feu de correspondance avec un carnet de cheminée

Une voiture de café avec une tasse de courses

Une serviette en or avec une montre en papier

Une maison de conserve avec une boîte de brique

Une paire de vitrage avec des doubles lunettes

Un pull d’oreille avec une boucle d’homme

Le renne de gouttière avec un chat de Père Noël

Une galette de luxe avec une maison de roi

Le stade de signalisation avec un panneau de  France

Un ordinateur de soleil avec des lunettes de  bureau

Un animal de mon voisin avec  le chien de  la ferme

Un sceau de courses avec une liste d’eau

Une selle d’équitation avec une tenue de  cheval

 

avec Emma

B comme une Boule de lune avec un croissant de Neige

Un repas de mai avec le mois de famille

 Un soleil de prison avec  une porte d’été

Un sac de fourrure avec un manteau de voyage

Une boule de lune avec  un croissant de neige

Une statue de France avec la boulangerie de glace

Un immeuble d’automne avec une feuille en feu

Un sapin de fleurs avec un pot de Noël

Un feu de correspondance avec un carnet de cheminée

Une voiture de café avec une tasse de courses

Une serviette en or avec une montre en papier

Une maison de conserve avec une boîte de brique

Une paire de vitrage avec des doubles lunettes

Un pull d’oreille avec une boucle d’homme

Le renne de gouttière avec un chat de Père Noël

Une galette de luxe avec une maison de roi

Le stade de signalisation avec un panneau de  France

Un ordinateur de soleil avec des lunettes de  bureau

Un animal de mon voisin avec  le chien de  la ferme

Un sceau de courses avec une liste d’eau

Une selle d’équitation avec une tenue de  cheval

 

avec Léa

B comme Bigflo et Oli

Je me rappelle qu’un jour  moi, ma mère et mon frère , nous nous sommes décidés de partir sur Paris, nous balader. Puis on s’est arrêté manger un plat puis une glace au dessert ; au goûter une crêpe au Nutella. C’était bien puis, en rentrant, on a croisé Bigflo et Oli ; moi et mon frère avons regardé YouTube, on les a vus et, inconscients, on a continué de marcher en regardant le téléphone.

Le lendemain, on a regardé les infos et on s’est aperçu que Bigflo et Oli étaient montés à Paris. Mon frère et moi, nous nous sommes rappelés qu’on les avaient croisés sans leurs demander un autographe, on s’est sentis bêtes, imbéciles, idiots… Puis on a regardé les gens qui se faisaient signer des autographes par Bigflo et  Oli.

B comme Bégayer

Elle quitta le bal vers quatre heures du matin avec son mari. Elle avait été  remarquée par plusieurs hommes haut placés. Elle partit en rêvant à tout ce qu’elle avait pu vivre durant ces dernières heures. Rentrée chez elle, elle se déshabilla et posa la parure à son chevet puis se coucha.

Le lendemain matin, son mari partit travailler au ministère et Mathilde alla chez son amie madame Forestier. En chemin, elle prit quelques fleurs pour son amie, c’était une façon de la remercier du prêt de la rivière de diamants. Elle arriva chez son amie et lui tendit la parure et les fleurs qu’elle avait prise.  » Merci beaucoup, ma chère, mais il ne fallait pas! dit madame Forestier.
– Ce ne sont que des fleurs. répliqua-t-elle.
– Tu pourras m’emprunter d’autres bijoux pour certaines occasions, affirma madame Forestier.
– D’accord, j’y penserai et encore merci ».

Un mois plus tard, Madame Loisel reçut une lettre d’invitation de monsieur et madame Georges Ramponneau à dîner à leur domicile. Son mari rentra quelques heures plus tard et elle l’informa de cette nouvelle.

Le lendemain, madame Loisel alla chez son amie et lui emprunta des bijoux.

Le soir de la fête, le ministre prit madame Loisel à part et lui dit les mots suivants : « Madame, je vous ai remarquée depuis longtemps. Je vous demande de rester à mes côtés et de quitter votre mari.  »

Choquée par cette annonce , elle bégaya, réfléchit  et répondit :          « Je voudrais vous accorder cette faveur, mais j’aime mon mari plus que tout ».

B comme une Belle Vie

Elle partit vers quatre heures du matin, mais le ministre la retint, et lui demanda si elle voulait bien le suivre dans son bureau. Mathilde se demandait bien ce qu’il lui voulait. Pendant ce temps-là, Monsieur Loisel dormait dans un petit salon désert avec trois autres messieurs dont les femmes s’amusaient beaucoup.

Mathilde arrivée dans le bureau, le ministre lui fit une déclaration d’amour qui donna une idée à Mathilde. Elle accepta sa déclaration pour mener à bien son plan. L’idée de Mathilde était simple ! Elle allait avoir tout ce qu’elle désirait en restant avec le ministre, y compris de l’argent, mais bien sûr elle allait prévenir son mari Monsieur Loisel. Elle lui confia son idée et son mari la valida car elle semblait heureuse et il voulait éviter toute tristesse avec elle.

Une semaine s’écoula et Mathilde alla au ministère pour commencer son plan en lui demandant une foule de bijoux de valeur inestimable, des nouvelles toilettes,  de l’argent d’un montant de 25 mille francs pour un voyage avec lui. Le ministre accepta avec joie et décida de partir un mois plus tard avec l’argent, ses nouveaux bijoux et ses toilettes.

Le plan achevé, un mois plus tard, Mathilde quitta le ministre sans aucune explication. Le ministre était ruiné et détruit par la tristesse que Mathilde avait laissée derrière elle. Elle retourna au près de son mari, joyeuse, enthousiaste et radieuse sans se soucier de la peine qu’elle avait causée au ministre.

Elle acheta un nouveaux logis et construit une toute nouvelle vie avec son mari qu’elle aimait par dessus tout.

avec Léa

B comme Boustrophédon

Boustrophédon : tel est le nom de notre atelier d’écriture.

Ce blog sera le lieu de publication de vos articles, de vos papiers, de vos lettres, de vos nouvelles, de vos jeux avec les mots…

Le boustrophédon est une technique d’écriture ancienne, utilisée par les Phéniciens, les Grecs, les Étrusques : la première ligne se lisait de gauche à droite, la deuxième de droite à gauche…

Bref, cet atelier d’écriture sera le lieu d’une écriture dans tous les sens !

Vous connaissez votre premier sujet : c’est à vous !

Commencez par vous connecter (à gauche, en bas) et créez votre premier article en allant sur la barre d’outils en haut de cette page : facile… N’oubliez pas d’enregistrer votre brouillon et, quand vous pensez avoir terminé, soumettez-moi votre article pour publication…. Je vous montrerai bientôt comment choisir une illustration !