All posts by Wenceslas Leclercq

M comme M&M’s

C’est une machine qui distribue de bonnes choses… parfois inattendues.

Une fois, il m’est arrivé  une petite anecdote avec cet objet. On était à Aquaboulevard avec ma mère et ma sœur. On a voulu prendre des M&M’s dans la machine. Evidemment, on voulait  en prendre deux. Le premier est bien passé et puis le deuxième est resté bloqué ! Alors on essaye de  bousculer la machine mais le paquet ne descend pas. Mais moi je voulais mon paquet de M&M’s, ma mère a remis une pièce. Et deux paquets  sont tombés !

On était content avec ma sœur car on avait trois paquets pour deux.

 

T comme Temps

L'homme trop pressé prend son thé à la fourchette

Tout le monde a le temps, sauf celui qui est pressé

celui qui oublie ses clés
celui qui oublie de fermer la porte à clé
celui qui lit juste la première page du journal
celui qui bouscule dans le métro
celui qui court pour rattraper le bus
celui qui se plaint du retard du bus
celui qui court pour ne pas rater les cours
celui qui se fait flasher en rentrant chez lui
celui qui s’empresse de manger durant sa pause déjeuner
celui qui traverse au feu rouge
celui qui râle dans les embouteillages
celui qui rentre tard le soir
celui qui n’enregistre pas son brouillon

celui qui d’avoir le temps n’a plus l’âge

avec Thomas

T comme Tony Parker

Mon point de départ est dans une impasse entre deux maisons. Les lampadaires qui ne sont pas allumés et les plots qui sont devant eux. Les voitures qui roulent au fond de l’impasse.

Les gens qui rentrent dans le tabac et ceux qui sont sur la terrasse. La piste cyclable et les voitures qui passent  sur la route. Les arbres qui vont jusqu’au troisième étage. Les voitures garées qui ne bougent jamais et le visage triste des gens qui passent.

Le pont sur lequel je suis et les gens qui sont avec moi. Les barrières qui sont devant moi pour nous protéger des voitures folles. Toujours les arbres désunis de leurs feuilles qui sont partis. De grands immeubles avec plein de fenêtres et peut-être de petites terrasses. La pluie qui met les gens de mauvaise humeur et leur tête signe de peur.

C’est une route où il y a une voiture mais il y a une autre route qui est de l’autre coté, des arbres qui ne sont toujours pas fleuris. Par contre au pied de ces arbres, il y a de petite fleurs. On dirait que les barrières viennent d’être installées vu que là ou c ‘est fixé, ç’a n’a pas été peint. Au bout il y a un rond-point.

Les voitures qui sont garées au delà de la ligne et les gens qui passent sans même les regarder. Le grand gymnase qui s’appelle Tony Parker est là où je vais aller. Voila où s’arrête mon chemin, je vais au sport et à demain.

A comme Antenne

les grands immeubles
les petites maisons
le bruit du vent, des voitures et des avions
les feuilles des arbres
les pigeons gris
le toit d’en-dessous
les cheminées
les câbles électriques
le goudron des rues
le portail en fer
les bouches d’égouts
le trottoir rouge
l’aller retour des nuages
des fenêtres à tout bout de champ
les poubelles dans la rue
les volets sales
le bruit de la pluie tombante
les avions dans le ciel
les antennes

B comme Braquage : la fuite tourne mal

M.Cocusse sexagénaire, a été écrasé près d’Arnay-le-Duc (Côte d’Or), par une automobile qu’on n’a plus revue

Le Boustrophédon 2017 | Fait divers | 29.01.2018

Au cours de la journée du 29 janvier 2018, un braquage a eu lieu à la banque locale (Crédit du Nord), le braqueur aurait dérobé une centaine de milliers d’euros. Le braqueur était armé d’un fusil mitrailleur, qui aurait été volé dans un commissariat juste avant le crime, il a blessé deux agents de la sécurité et tué un jeune homme qui était le fils du maire de la ville. La police a encerclé le bâtiment mais n’a pas pu empêcher la fuite de l’individu.

La mort d’un sexagénaire
M.Cocusse a été retrouvé mort près d’Arnay-le-Duc. Il aurait été écrasé suite au braquage par l’individu en fuite. Les habitants de la ville d’Arnay-le-Duc organiseront une marche en l’honneur de la personne âgée qui se promenait dans les bois et pour manifester « contre l’incapacité de la police face à cet évènement » d’après le maire de la ville. La marche aura lieu près de la banque, là où a été retrouvé le corps de M.Cocusse.

Wenceslas Leclercq et Thomas Delacretaz.

P comme une Pomme de souris avec un trou de terre

Une boucle de français avec un livre d’oreille

Un carnet à papa avec le fils de liaison

Une boite en or avec un collier d’allumettes

Un crayon de rugby avec les joueurs à papier

Un étui de rat avec des oreilles à lunettes

Un chasseur à pompe avec un fusil de lapin

Une pomme de souris avec un trou de terre

Un sac de mémoire avec un trou à main

Une paire d’aimer avec l’envie de ciseau

La reine de Merlin avec la magie des neiges

 

T comme Tournoi

Résultat de recherche d'images pour "image volley" Je suis allé à un tournoi de volley-ball et, ce jour-là, j’ai très bien joué. Un recruteur était là. Il recrutait pour un grand club qui se trouvait à une heure de chez moi. Mes parents étaient présents ce jour-là. Le recruteur, qui s’ appelait Batiste, est parti voir mes parents. Un joueur de son équipe est venu me parler, je ne comprenais pas pourquoi il venait me voir et il m’a expliqué mais je ne comprenais toujours pas.

Le tournoi s’est fini, j’ai perdu en quart de final contre cette même équipe. Je voulais m’inscrire dans ce club car je m’entendais bien avec les joueurs et, en plus, il y avait deux grands qui montaient dans la catégorie au-dessus.

Le soir, je suis rentré chez moi en me posant toujours la même question : qu’est ce qu’il m’avait donc dit ? Alors seulement j’ai compris que l’entraîneur voulait me recruter mais, dans l’après-midi,  j’étais focalisé sur mon tournoi. Mes parents m’ont confirmé ce que le recruteur leur avait dit. Mais ils m’ont alors dit que je ne pourrais pas aller dans ce club car c’était trop loin pour que j’aille y jouer toutes les semaines.

E comme Enlèvement

Elle partit vers quatre heures du matin. Elle chercha un fiacre pour rentrer chez elle. La femme entra la première dans le fiacre qui démarra sans le mari. Le chauffeur avait vu la rivière de diamants autour du cou de Madame Loisel : il était en réalité un kidnappeur. Il lança ses chevaux à toute vitesse et Monsieur Loisel ne put les rattraper.

Le mari alla porter plainte pour l’enlèvement de sa femme bien aimée. Pendant ce temps-là, la femme angoissée essayait de sortir du fiacre mais la porte était bloquée. Le kidnappeur s’arrêta car ses chevaux étaient à bout de souffle et n’étaient pas loin de rompre avec la vie.  Elle réussit à casser la porte et partit en courant mais le kidnappeur la vit et la poursuivit. Puis il la rattrapa et lui arracha la parure, il s’enfuit.

Après une heure d’attente, les chevaux se remirent debout et Mme Loisel prit le fiacre et rentra chez elle. Sur le chemin du retour, elle découvrit dans le fiacre l’identité du kidnappeur. Elle partit directement à la maréchaussée .

Un mois plus tard, le kidnappeur revint dans la ville et la maréchaussée l’arrêta. Le kidnappeur dut rembourser la parure de 36.000 francs qu’il avait perdue. Mme Loisel alla chez Mme Forestier, qui lui révéla que la parure était fausse. Ainsi Madame Loisel garda-t-elle garda l’argent et fut-elle heureuse jusqu’à la fin de ses jours.