All posts by margot.fastre

T comme Téléphone

Trop de téléphones dans cette métropole.

Et  même dans les cafés tout le monde s’y met.

Les plus petits et les plus grands maintenant tous dedans.

Et mais c’est quand que c’est terminé !

Portable par ci portable par là ,

Haaaaaa, au secours aidez moi !

On dirait qu’on est tous hypnotisés.

Non mais arrêtez !

Eh trop beau ton téléphone !!!!!! 🙂

 

C comme Cahier de triomphe

Un tube de chevet avec une table de colle

Un animal de soleil avec des lunettes de cirque

Un sac à repasser avec un fer à dos

Un sapin d’oreilles avec une boucle de Noël

Un trou de couleur avec un crayon de mémoire

Un match de cheval avec une queue de foot

Un livre d’orange avec un jus de poche

Un calendrier du Bengale avec un tigre de l’avent

Un feu de secours avec une trousse de forêt

Un cahier de triomphe avec l’arc de texte

M comme Mime

Un soir, je suis allée au théâtre avec ma famille pour voir un spectacle  de mime  burlesque. Sur scène, il y avait deux comédiens, un homme et une femme. Ils faisaient des acrobaties, des mimes et ils étaient drôles. Ils ont joué de la musique, parfois avec des instruments étranges comme une échelle. J’ai beaucoup aimé ce spectacle et, à la sortie, on pouvait rencontrer les comédiens. Je suis allée voir le monsieur et je lui ai demandé un autographe. J’ai aperçu une jeune femme qui ressemblait à la comédienne, mais je n’étais pas sûre que c’était elle car elle avait enlevé son maquillage. Donc je ne lui ai pas demandé un autographe. En rentrant chez moi, en réfléchissant, en y repensant, j’ai réalisé que c’était elle. J’étais déçue.  🙁

H comme Halloween

C’était dans un de ces villages où personne n’aimait vivre, au plus profond de la forêt : une jeune fille de 11 ans en aurait 12 le lendemain. Mais ses parents eux ne pensaient qu’à Halloween. Elle demeurait là toute seule dans sa chambre. Elle s’appelait Gloria, elle avait une grande sœur de 16 ans et un chien qui s’appelait Hoppi.

Le lendemain matin elle était très contente car, à 15h, elle aurait 12 ans. Mais quand elle descendit elle demanda :
– Bonjour tout le monde !
– Bonjour, dirent ils tous en coeur.
– Vous n’avez rien d’autre à me dire ?
– Ah oui, dit sa sœur, c’est à toi de sortir les poubelles !
Puis, d’un pas lourd, elle s’assit et déjeuna sans rien dire. Toute la journée, tout le monde ne pensait qu’à Halloween. Seulement son amie Carla lui avait offert un livre et du chocolat. Le soir sa mère lui dit :
– Ma chérie, prépare toi vite pour Halloween tes amis sont là.
– Oui, d’accord.
Puis le soir elle fit peur à tous les villageois dans son costume de zombi. Elle rit bien. Le soir, elle se coucha fatiguée.

Le lendemain matin il n’y avait aucun bruit dans la maison. Alors elle descendit et elle lut sur le table le mot : « Bonjour ma chérie. Habille toi vite et rejoins nous sur la place du village. Papa et maman. »
Alors regardant encore la lettre étonnée, elle s’habilla et partit sur la place du village. Quand elle arriva, il y avait des ballons partout. Sa mère arriva et lui dit : «  Joyeux anniversaire ! » Gloria répondit : « Comment ça ? C’était hier mon anniversaire ». Sa mère répondit « Tu t’es encore trompée dans les dates car c’est bien aujourd’hui ton anniversaire ! » Gloria fit la fête toute la journée et passa une merveilleuse journée.
Une maman n’oublie jamais l’anniversaire de son enfant.

V comme de Vraies amies

Elle dansa toute la nuit. Elle partit vers cinq heures du matin. Son mari, lui, était déjà parti se coucher. Le lendemain, Mathilde alla chez Mme Forestier. Elle la remercia et lui donna la parure mais tout à coup Mathilde dit : -Tu es sûre que je ne peux pas la garder encore un peu ?
-Mais si, bien sûr. Mais j’en aurai besoin dans deux semaines.
Mathilde la remercia infiniment puis partit. Elle en profita pour la mettre tous les jours.
Or, un samedi soir, Mathilde se rendit chez son amie Mme Forestier. Mme Forestier lui demanda : -Veux tu rester diner ?
-Oui, pourquoi pas ?
Mme Forestier lui raconta tout le plaisir qu’elle avait eu à porter son collier pour les dix ans de mariage de sa cousine. Puis Mathilde partit, lui remettant la boîte de la parure… que Mme Forestier n’ouvrit pas.

Quelques semaines plus tard, Mathilde avait vendu la parure, qu’elle avait volée à Mme Forestier pour une somme de cinquante mille francs ; et elle avait enfin la vie qu’elle voulait…