All posts by Maeva Rouge

V comme Voyage

Il y a peu, j’ai fait un voyage scolaire avec ma classe.
Une valise, les amis, les professeurs, notre avion dans lequel j’ai une peur folle, l’excitation de rencontrer de nouvelles personnes et de nouvelles cultures, et nous voila partis pour l’aéroport de Berlin.
Nous avons visité de multiples musées, de la mythologie grecque jusqu’à la technologie :  rien ne nous a échappé…
Nous avons passé du très bon temps avec nos correspondants et leur famille, nous avons fait beaucoup de sorties avec leur amis.
Nous avons pu nous améliorer en langue, vous m’auriez dit l’allemand, n’est-ce pas? Eh bien non j’ai parlé anglais durant tout le voyage.
Nous avons eu énormément de fous rires tous ensemble…
Enfin bref nous nous sommes amusés.
Merci pour ces souvenirs inoubliables…

V comme Vie de tous les jours

celui qui attend quelqu’un qui ne viendra peut être jamais
celle qui prend des photos du ciel
celui qui fait du skate mais ne sait pas en faire
celui qui tombe car il ne savait pas faire du skate
celui qui se relève de sa chute
celle qui mange salement
ceux qui écoutent leur guide
celui qui fume comme un pompier
celui qui tousse car il a trop fumé
celle qui refait sa coiffure en un temps éclair
ceux qui prennent du bon temps ou le laissent passer
celui qui travaille sur son ordinateur en terrasse
celle qui règle ses problèmes au téléphone comme si sa vie en dépendait
ceux qui sortent de l’école avec leurs sacs lourds comme des camions
celui qui donne des prospectus et qui n’en peut plus
celles qui se maquillent pour ressembler à quelqu’un d’autre

F comme Froid dans le dos

Il est fait d’un plateau de pierre semblable au marbre, il a l’air fier avec ses accoudoirs en fer.
Il peut faire froid dans le dos.
Il peut t’aider à attendre un rendez vous si tu es fatigué.
Certains y écoutent leur musique, comme moi.
Je regarde le ciel sous la pluie, ses frères jumeaux sont vides, je dois être la seule à être assise sur ses genoux de pierre.
Il a l’air d’un simple banc mais, après tout, moi, je l’aime bien, ce banc devant Monoprix.

H comme Hésitation

Quelques pensées dans la tête je quitte ce collège, la musique dans les oreilles, j’emprunte une rue calme où peu de personnes circulent et me dirige ensuite vers le métro.
Ah le métro ! Source de merveilleuses odeurs et de corps collés les uns aux autres ! J’aime observer, je regarde tout le monde de la tête au pieds, chaque détail compte, cela peut paraitre malpoli pour certaines personnes mais je vois plutôt ça comme une source d’inspiration.

Arrivée à ma station, je quitte les endroits souterrains et aller tout droit vers le tramway où je peux observer depuis cette étrange machine le monde extérieur, la chenille de wagons bouge cahin caha, les gens ont l’air fatigué et sans expression.

Quelques morceaux de musique plus tard, je descends enfin, je suis désormais presque arrivée. Hésitante avant de rentrer dans ce grand bâtiment où les problèmes de la vie quotidienne est la cause de la venue des personnes. Les gens me regardent, certains sont pressés d’autres non.

Mes écouteurs enlevés, j’entre, traverse un grand couloir, et sors de ce bâtiment pour rentrer dans un autre.

Je suis arrivée à l’hôpital Montsouris.

D comme Drôle de vue

Le soleil couchant
Les arbres dansant avec le vent
Les feuilles qui tombent des arbres
Les immeubles d’en face
La Marne divagante
Les péniches passantes
Les sifflements du vent
Les bruits des enfants
Le ciel bicolore
Les nuages incolores
La fumée des usines
La tour fine telle une fusée
vous n’avez plus qu’à imaginer

J comme Jules Mesnard, ramasseur d’escargots

Vendredi 14 fevrier 2013, un mécanicien de la gare d’Herblay : Thierry Gicquel retrouve Jules Mesnard un rôdeur connu de la ville d’Herblay pour ses nombreuses prises d’otage d’escargots.

C’est le 14 février 2013 que Thierry Gicquel, nouveau mécanicien recruté par la gare d’herblay , retrouve alors par hasard Jules Mesnard sur les rails de la gare d’Herblay en flagrant délit de maltraitance d’escargots.
Le jeune mécanicien agé alors de 25 ans tout d’abord choqué de la scène qui vient de se produire sous ses yeux nous raconte :  » bah, en fait, moi, j’etais po trop censé v’nir ici mais j’avais b’soin d’outils alors j’suis passé par les rails et j’ai vu c’gars qui avait po l’ait très bien dans sa tête, il était en train de prendre des escargots vivants sur les rails et ensuite c’pov gars les a mis dans sa poche arrière de son pantalon et s’est assis sur les rails comme si il voulait écraser ces pov’ escargots, j’ai tout de suite appelé les poulets*  »
Le juge de protéction des escargots a alors déclaré :  » Jules Mesnard sera jugé aux cour d’assises avec son avocat le 23 mars 2014. »

*poulets: terme utilisé pour designer les policiers

 

avec Tiffany

R comme Rien

Aujourd’hui  fut  une journée avec beaucoup d’ennui, la routine et aucune inspiration, aucune imagination, aucune productivité, aucune envie de créer ce qui est rare chez moi. Le dessin, la création, rêver et penser sont mes dadas, mais en ce jour rien, rien qui trotte dans ma tête, ce sentiment qui me fait me sentir bête…

J’ai nommé cette journée: RIEN

Après tout, si vous lisez cet article, vous devez vous dire que je suis une menteuse, cet article prouve ma productivité et mon imagination…

Et bien vous avez entièrement raison !