N comme Notre endroit sombre et rayonnant

Peu éclairé, dans un endroit où tout est caché.

Presque  dans un coin, où plus personne ne veut aller.

Fait d’un bon bois, entouré d’herbe, souvent caché par le soleil. On y passait nos soirées.

On ne regardait pas l’heure, mais on restait presque jusqu’à l’aube. On contemplait la rosée, nous étions étonnés.

Des histoires sorties de nos bouches, des plus farfelues au plus étranges. Quelques unes douces et d’autres qui font peur.

Nous remplissions d’imagination cet endroit lugubre, nous réussissions à éclairer un banc noir avec rien.

Aujourd’hui nous sommes grands et le temps a changé. Morceaux de bois qui n’ont plus aucune valeur.

Nous avons rendu un banc vivant avec notre imagination débordante,  depuis je donne vie à tout ce qui me passe sous la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *