R comme Rouillée

Elle est longue, pas très grande, elle me fait parfois penser à une cage, pourtant chaque jour elle m’ouvre au monde, elle est d’un vert foncé légèrement rouillé, mais les souvenirs la rajeunissent. Elle me voit grandir chaque jour, elle a perçu chacun de mes états d’âme, elle a rencontré tous mes amis, elle m’a vu partir, revenir. Elle m’observe encore aujourd’hui, elle est silencieuse et connaît beaucoup de monde. Souvent elle m’a vu tomber, à vélo, à pied, à roller, à en pleurer. Mais elle m’a vu me relever, vaincre. Les chaudes journées d’été elle me brûle parfois les mains, l’hiver elle me les gèle. Elle a son charme, cette grille en bas de chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *