M comme Morris

De sa haute taille, elle me dévisage. On peut voir le reflet de sa couleur dans mes yeux. Traversant toutes les saisons, elle reste immuable dans son manteau d’acier. Les affiches de cinéma et de théâtre habillent sa forme circulaire de nouvelles couleurs chaque mois. Au coin de la rue, à côté de l’école primaire, cernée de platanes,  la colonne Morris me donne envie de découvrir chaque semaine de nouveaux films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *